Carte de débit clonée à Waterloo : plus de 300 $ dépensés... en Malaisie

Nathalie Moureau s'apprêtait à payer sa facture au Ultramar de Waterloo le 17 novembre dernier lorsqu'un message d'erreur s'est affiché sur le lecteur de la caisse: sa carte de débit Desjardins n'était plus valide. Troublée, elle vérifie ses relevés bancaires sur l'internet et s'aperçoit que des transactions ont été effectuées sur son compte la veille... en Malaisie, à quelque 14 000 kilomètres de là.
Sa carte, visiblement, avait été clonée. «J'ai regardé mon compte, il y avait des achats faits dans la nuit de vendredi à samedi. C'était chiffré en ringgit, la monnaie malaisienne!», raconte la directrice du Centre de langues internationales Charpentier (CLIC) de Granby.
Puisqu'elle avait fixé une limite de 500$ sur sa carte de débit, les fraudeurs n'ont pu retirer que la balance disponible à ce moment, soit 333$. «Et 53 cents!», renchérit-elle.
Nathalie Moureau a vite fait d'alerter la caisse Desjardins de Waterloo. Le lundi suivant, elle recevait sa nouvelle carte et dès mercredi, elle était remboursée de 333$. Et 53 cents.
Tous les détails dans notre édition de jeudi