Les policiers de la Sûreté du Québec ont pris en flagrant délit un homme de 39 ans qui s'apprêtait à semer 120 petits plants de cannabis dans un champ à Saint-Théodore-d'Acton.

Cannabis : un producteur pris la main dans le sac

Les producteurs de cannabis reprennent du service ces temps-ci en squattant à nouveau les champs de la région. Un trentenaire qui prévoyait semer une centaine de plants a été arrêté les deux mains... dans la terre, à Saint-Théodore-d'Acton, et fera face à la justice.
Les policiers de la Sûreté du Québec se sont rendus lundi soir dans un champ de maïs où la présence suspecte d'un véhicule leur avait été signalée. En arrivant sur place, ils ont pris en flagrant délit un homme de 39 ans qui s'apprêtait à semer 120 petits plants de cannabis. Les plants avaient été transportés dans des bacs noirs.
L'individu, un citoyen de la région, a été arrêté. Après son interrogatoire, il a été remis en liberté moyennant diverses conditions. L'homme sans antécédent judiciaire sera accusé de possession et de production de cannabis.
Les policiers portent une attention particulière aux secteurs agricoles, qui deviennent des sites de prédilection pour les producteurs de cannabis voulant semer leurs plants à cette période-ci de l'année. «On est très alertes», assure le lieutenant Mario Gilbert, directeur du poste de la Sûreté du Québec d'Acton.
Chaque année, les policiers multiplient les opérations pour arrêter les producteurs de cannabis. Des opérations sont organisées pour les épingler avant que les plants ne se retrouvent dans les champs et bois. À l'automne, des journées d'éradication du cannabis seront menées pour arracher les plants qui se sont retrouvés sur les terres.