Candidate péquiste dans granby: ce sera Joanne Lalumière

Le PQ avait promis un candidat prestigieux pour faire face au député caquiste sortant François Bonnardel. C'est sur l'ancienne patronne du Zoo de Granby, Joanne Lalumière, que le parti fonde aujourd'hui ses espoirs de rafler la circonscription de Granby.
Avantageusement connue dans la région, Mme Lalumière a pris sa retraite l'été dernier, mais elle demeure en lien avec l'établissement à titre de conseillère stratégique. Son passage au Zoo de Granby a fait l'unanimité dans le milieu. Durant ses 10 ans à la direction, l'établissement a connu un essor majeur, tant sur le plan des investissements que de l'achalandage et de sa renommée internationale. 
La dame a d'ailleurs fait l'annonce de sa candidature, hier matin, dans les locaux administratifs du Zoo, où on la sentait parfaitement détendue et à l'aise avec sa décision. «Après huit mois de retraite, je me suis bien reposée, a-t-elle avoué en souriant. Je voyais encore beaucoup de potentiel pour Granby.»
Le député de Johnson et ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, Yves-François Blanchet, s'était déplacé pour venir présenter la nouvelle candidate. «Qui servira le mieux Granby? Qui a déjà le mieux servi Granby? Joanne Lalumière. Imaginez ce qu'elle pourra faire avec les outils qui sont ceux d'un député à l'Assemblée nationale», a déclaré le politicien. Il est peut-être temps, selon lui, que les citoyens de Granby «se donnent un recul et une réflexion» en comparant les différentes candidatures qui leur sont proposées. M. Blanchet a d'ailleurs déridé l'assistance en confondant involontairement le mot «candidatures» avec «caricatures».
Réflexion
C'est l'exécutif national du Parti québécois - sa famille politique, selon Joanne Lalumière - qui a sollicité sa candidature. L'offre méritait réflexion. «J'ai eu un conseil de famille dimanche soir!», a-t-elle confié en saluant la complicité de son conjoint dans cette nouvelle aventure, pour laquelle elle se dit prête. «Qu'on m'ait approchée est un signe important de la volonté du Parti québécois que je fasse partie plus active du gouvernement.»
Cette première expérience politique est pour elle un prolongement naturel de sa carrière. «Avec le bagage de réalisations que j'ai, à ce moment-ci, ça se fait comme une suite naturelle. Je pense pouvoir apporter une solide contribution.» Ministrable, Joanne Lalumière? «On n'a pas discuté de ça, a-t-elle laissé entendre. Une chose à la fois. Il faut gagner d'abord.» La représentante péquiste promet de mener une campagne à son image, avec son éthique et ses valeurs. Au sujet de son adversaire François Bonnardel, elle a affirmé avoir beaucoup de respect pour lui. «Il a fait un travail de député honnête. Mais je ne suis pas contre François Bonnardel, je suis pour les citoyens, pour Granby.» D'entrée de jeu, la candidate a promis d'axer ses priorités sur l'économie et le tourisme. L'élargissement de la route 139 fait aussi partie de ses engagements.
Granbyenne de coeur
Bien qu'elle habite à Varennes, où elle possède une maison tricentenaire à laquelle elle se dit profondément attachée, Joanne Lalumière rappelle qu'elle a passé dix ans de sa vie à Granby. «J'y ai mis mon coeur, mon énergie et je connais bien les dossiers», a-t-elle assuré, en disant vouloir «pousser Granby beaucoup plus loin». «Je me sens tellement chez nous ici. J'ai fait des choses pour Granby et je veux en faire encore. On va gagner», a-t-elle déclaré sous les applaudissements nourris des militants qui s'étaient déplacés pour la saluer.
Un CV bien rempli
Joanne Lalumière détient un baccalauréat en géographie, un baccalauréat en sciences de l'agriculture et une maîtrise en sciences de l'environnement. Elle a également complété sa scolarité de maîtrise en aménagement du territoire. De 1975 à 1998, elle a occupé diverses fonctions au sein d'Hydro-Québec. Avant son arrivée au Zoo, en 2003, la dame avait été consultante durant cinq ans dans les secteurs du conseil stratégique en entreprise, des communications et de l'environnement, notamment à titre de dirigeante de la firme BCP Consultants. Au cours des dernières années, Mme Lalumière a fait partie de nombreux conseils d'administration et remporté plusieurs distinctions. Elle est présentement présidente de Tourisme Cantons-de-l'Est.
 
Abonnez-vous à La Voix de l'Est