Pierrette Grenier et Daniel Pelletier, respectivement présidente de la Fondation du CHG et président du Cabinet de campagne, ont dévoilé mercredi le montant amassé au cours des cinq dernières années.

Campagne quinquennale: la Fondation du CHG amasse 10,6M$

La Fondation du Centre hospitalier de Granby (CHG) a gagné son ambitieux pari en hissant la barre au-delà de sa cible de 10M$. «Merci d'avoir osé rêver aussi grand que nous», a lancé Pierrette Grenier, présidente de l'organisation, pour remercier les nombreux donateurs qui ont contribué au succès de cette campagne initiée en 2013.
Il y a un an, la Fondation avait atteint 95% de son objectif. Loin de diminuer la cadence, les membres de l'équipe de campagne ont poursuivi sur leur lancée. «Un objectif de 10 millions pouvait sembler audacieux au début. Mais la mobilisation de la communauté d'affaires, des médecins, du personnel, de la municipalité et de la population a fait la différence», a indiqué en point de presse, mercredi la directrice générale de la Fondation, Suzanne Surette.
Parmi les donateurs majeurs, notons que neuf caisses Desjardins de la région avaient annoncé leur soutien en octroyant une enveloppe qui totalise 400 000 $. D'ailleurs, Desjardins a contribué à hauteur de 685 000$ à cette campagne quinquennale. Puis, RBC Banque Royale a fait de même en accordant 80 000 $. L'apport d'un demi-million de dollars d'un couple de la région avait aussi pesé lourd dans la balance. Cette somme, qui découle du programme de dons planifiés de l'organisation, a permis au département d'imagerie médicale de l'établissement de santé de se doter d'équipements à la fine pointe. De plus, la municipalité de Granby a annoncé en novembre qu'elle contribuera à hauteur de 375 000 $ à la collecte de fonds de la Fondation, soit cinq dons annuels de 75 000 $. À cela s'ajoutent 100 000 $ provenant de l'Association des auxiliaires bénévoles.
Rappelons que l'enveloppe globale des fonds amassés doit être répartie dans quatre grands axes : un montant de 3,5 M$ pour mettre en place la nouvelle unité de soins intensifs. Idem pour l'aménagement de cliniques en soins ambulatoires. Une somme de 2 M$ pour renouveler des équipements en imagerie médicale. Puis 1 M$ pour l'ajout d'autres dispositifs spécialisés et la mise aux normes. D'ailleurs, de nouveaux projets devraient être dévoilés au cours des mois à venir, a indiqué Mme Surette.