Le Directeur des poursuites criminelles et pénales ne portera aucune accusation à l’endroit du camionneur impliqué dans une tragédie routière survenue sur l’autoroute 10 en août 2018.

Camionneur happé mortellement sur l’autoroute 10 : aucune accusation déposée

Aucune accusation criminelle ne sera déposée contre le camionneur impliqué dans une collision mortelle survenue sur l’autoroute 10 en août 2018 qui a coûté la vie à un quinquagénaire, en plus de blesser un remorqueur.

« À la suite de l’examen complet du dossier d’enquête transmis par la Sûreté du Québec, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) conclut qu’aucune accusation ne sera portée relativement à cette affaire », a confirmé Me Laurence Bélanger, procureure aux poursuites criminelles et pénales.

Le DPCP n’était pas en mesure de démontrer qu’il y avait eu perpétration d’un acte criminel, a précisé la procureure. La famille de la victime ainsi que le remorqueur qui a été blessé ont été informés de la décision prise en août dernier.

Rappelons que Jean-Guy Lenneville, 52 ans, a perdu la vie alors que son véhicule en panne en bordure de l’autoroute 10, à Granby, s’apprêtait à être remorqué. Alors que le remorqueur installait des cônes, un autre mastodonte a dévié de sa trajectoire et percuté la zone de remorquage, dont l’arrière du camion en panne.

Les véhicules se sont tous retrouvés dans le fossé. Le remorqueur ainsi que le camionneur qui a dévié de sa voie ont été blessés. Le décès de la victime a été constaté sur place.

En plus des enquêteurs et reconstitutionnistes de la SQ, le coroner avait également été dépêché sur les lieux.

La tragédie avait ramené à l’avant-scène la loi du corridor de sécurité pour protéger les remorqueurs et les services d’urgence en obligeant les conducteurs à changer de voie quand ce type de véhicule est immobilisé avec ses gyrophares ou une flèche jaune lumineuse en fonction.