Le CAB de Saint-Césaire a dévoilé jeudi ses nouvelles enseignes de même que le nouveau lettrage de son camion cube.

CAB de Saint-Césaire: plus visible pour mieux servir la population

Le Centre d’action bénévole (CAB) de Saint-Césaire a dévoilé jeudi ses nouvelles enseignes de même que le nouveau lettrage de son camion cube. Un projet qui permet à l’organisme de mieux se faire voir au sein de la communauté.

« Jusqu’à l’an passé, des gens se présentaient encore ici en demandant s’ils étaient chez Machinerie Idéale ! » relate la directrice générale du CAB, Karine Tremblay.

Qui plus est, rien sur la devanture de l’édifice ou en bordure de la rue Leclaire n’indiquait la présence de l’organisme, outre son numéro civique. L’enseigne surplombant la boutique La Fouinerie, réalisée à la main par un bénévole, datait d’une vingtaine d’années. Enfin, le camion utilisé par le CAB était blanc et anonyme.

« En conséquence, nos bénévoles et notre clientèle ne savaient pas où était le CAB », souligne Mme Tremblay.

C’est pour cette raison que l’organisme a demandé un coup de pouce à la MRC de Rouville pour améliorer sa présentation. Grâce à une aide financière de 5000 $ issue du Programme de soutien aux projets structurants, le centre a pu financer une partie du lettrage du camion et de la fabrication de deux enseignes. L’une d’elles orne désormais l’entrée du magasin, tandis que l’autre se dresse fièrement au bord de la rue, annonçant la présence du CAB et des locaux de deux organismes qu’il abrite, Éduc à Tout et le CFARE.

Le projet de 8350 $ a été réalisé par l’entreprise césairoise Imprinove.

« Ce soutien nous permet de faire avancer les choses et d’être plus visibles dans la municipalité », a avancé la directrice générale devant élus et représentants d’autres organismes communautaires.

Le préfet de la MRC, Jacques Ladouceur, a pour sa part souligné l’apport des centres d’action bénévole dans la société, des entités « nécessaires » pour répondre aux besoins criants de la population. « Ce n’est pas grand-chose pour le commun des mortels, mais une pancarte peut être très utile pour se faire connaître et reconnaître », a fait savoir le maire de Richelieu, qui affirme avoir de grandes ambitions pour les CAB de la MRC.