Le nouveau skatepark de l’école du Phénix (pavillon Saint-Eugène) est notamment utilisé dans les cours d’éducation physique donnés par Simon Blanchard et Denis Poulin, qui ont piloté le projet.
Le nouveau skatepark de l’école du Phénix (pavillon Saint-Eugène) est notamment utilisé dans les cours d’éducation physique donnés par Simon Blanchard et Denis Poulin, qui ont piloté le projet.

Ça roule à la planche à l’école du Phénix

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
Bien que située en quartier défavorisé, l’école du Phénix, à Granby, offre ce que peu d’établissements de Val-des-Cerfs possèdent: un skatepark dans sa propre cour.

Depuis septembre, la nouvelle installation permet aux quelque 285 élèves du pavillon Saint-Eugène de s’exercer autant qu’ils le souhaitent au maniement du rouli-roulant.

«Ça rejoint une autre clientèle, pas nécessairement ceux qui faisaient du sport, indique l’enseignant en éducation physique Simon Blanchard, qui a piloté ce projet avec son collègue Denis Poulin. Les jeunes sont très enthousiastes! Ils sont aussi plus sensibilisés à la sécurité.»

En plus de pouvoir l’utiliser dans leurs temps libres, les élèves du pavillon Saint-Eugène peuvent rouler durant leur cours. En éducation physique, jusqu’à quatre périodes sont dédiées aux techniques de base de ce sport.

L’installation composée d’une demi-lune, de deux plans inclinés et d’une «boîte» est également accessible le soir et les week-ends. Et ce, sans que cela ait créé du grabuge.

«Je passe devant presque toutes les fins de semaine et il y a toujours de monde, dit M. Blanchard. Pour nous, c’était important de redonner à la communauté.»

Aide financière

Construit par Papillon Skateparks au coût de 30 000 $, l’installation a bénéficié de l’aide financière du Grand Défi Pierre Lavoie et du centre de services scolaire du Val-des-Cerfs.

Le pavillon Saint-Eugène de l’école du Phénix a aussi une trentaine de planches à roulettes et de trottinettes à prêter aux élèves grâce à une collecte organisée plus tôt cette année par un autre enseignant d’éducation physique de Val-des-Cerfs, Yan Désautels.