Des transferts et des resserrements à la plupart des postes budgétaires ont permis non seulement d’équilibrer l’exercice financier de l’an prochain, mais d’inclure le règlement d’emprunt finançant l’acquisition de deux camions pour le service incendie dans les dépenses de fonctionnement général.

Budget «frugal» à Saint-Paul-d’Abbotsford

Malgré un budget légèrement à la baisse, le conseil municipal de Saint-Paul-d’Abbotsford maintient le taux de taxation global pour 2019.

Pour l’année prochaine, la municipalité a adopté un budget de 3 574 108,90 $, en baisse de 3,5 % par rapport à l’année précédente.

Des transferts et des resserrements à la plupart des postes budgétaires ont permis non seulement d’équilibrer l’exercice financier de l’an prochain, mais d’inclure le règlement d’emprunt finançant l’acquisition de deux camions pour le service incendie dans les dépenses de fonctionnement général. Ce faisant, le taux de taxation global demeurera inchangé, à 0,654 $ du 100 $ d’évaluation foncière. Rappelons qu’en 2017, le taux de taxe était de 0,72 $ par tranche de 100 $ d’évaluation.

Un véritable « tour de force », a qualifié le directeur général Daniel-Éric St-Onge, alors que la municipalité a plusieurs projets dans les cartons à court et moyen terme.

« C’est un budget frugal, commente le maire Robert Vyncke, fier du travail accompli. On a travaillé fort pour maintenir le taux de taxation. »

« On a bien géré l’année et on garde le cap pour 2019 », a renchéri l’élu, se disant « pressé » d’avancer les projets de la municipalité.

Les frais pour l’administration générale de la municipalité grimperont d’environ 20 000 $ l’an prochain, notamment au niveau de la gestion financière et administrative de la Ville.

Les dépenses prévues pour la sécurité publique et le transport sont pour leur part à la baisse ; on espère entre autres que la facture des services de la Sûreté du Québec, qui n’a pas encore été acheminée à la municipalité, diminue d’environ 15 000 $.

La vidange des fosses septiques n’ayant lieu qu’aux deux ans, la municipalité doit retrancher, à la fois de ses dépenses et de ses revenus, une somme approximative de 120 000 $ une année sur deux au poste de l’hygiène du milieu. Les économies réalisées dans la collecte des ordures sont toutefois compensées par l’augmentation des coûts pour traiter les matières organiques, avec l’implantation du bac brun plus tôt cette année.

On prévoit par ailleurs des économies de près de 50 000 $ en Loisirs et en culture en raison de transferts vers la mise en valeur de la municipalité et le développement économique, où les dépenses seront à la hausse. On compte notamment embellir la route 112, planter des arbres et amorcer l’aménagement du sentier menant au mont Yamaska.

Saint-Paul-d’Abbotsford a également obtenu une subvention de 96 000 $ pour l’aménagement d’une surface de dek hockey sur le terrain des loisirs, projet qui pourrait être bonifié si d’autres subsides s’ajoutent éventuellement.