Le directeur général Gilbert Arel, le maire Richard Burcombe et la directrice des finances et de la trésorerie, Caroline Cusson, ont présenté le budget 2019 lundi.

Budget de Lac-Brome: la dette doublera en 2020

Les citoyens de Lac-Brome payeront davantage de taxes en 2019, résultat de l'entrée en vigueur du nouveau rôle d'évaluation foncière. Le budget déposé lundi soir prévoit également une augmentation de la dette.

L’augmentation de la valeur foncière globale est de 9,3 %, mais varie selon les secteurs de la municipalité ainsi que selon les types de propriétés. Pour les 471 propriétés riveraines du lac Brome, l’augmentation dépasse les 25 %, « mais pour la majorité des gens, la hausse représente beaucoup moins », souligne le directeur général Gilbert Arel.

Excluant les riverains, l’augmentation sera en moyenne de 5,2 % pour le reste des propriétaires. Le secteur d’East-Hill a été le plus épargné avec une augmentation de 3,1 %. Dans le secteur rural de West Brome, la hausse se chiffre à 7,9 %.

Le taux de taxation a toutefois été légèrement revu à la baisse pour les secteurs résidentiel et agricole, passant de 0,68 $ à 0,65 $ par tranche de 100 $. Pour tous les autres types de propriétés, le taux de taxation demeure gelé.

Les citoyens devront également débourser une soixantaine de dollars supplémentaires pour la gestion des matières résiduelles. L’ajout des collectes de compostage et l’augmentation des coûts liés au traitement du recyclage en sont en grande partie responsables.

Plus concrètement, en excluant ces dernières dépenses qui sont en dehors du contrôle de la municipalité, selon Caroline Cusson, directrice des finances et de la trésorerie, les propriétaires d’une propriété évaluée à 300 000 $ payeront en moyenne 23 $ de plus l’an prochain. La facture se corse davantage pour les propriétés évaluées à 500 000 $ et plus. Pour une résidence à 1 million de dollars sur le bord du lac, l’augmentation se chiffre à près de 1400 $.

Dette

Essentiellement en raison des multiples travaux qui seront réalisés sur le territoire dans les prochaines années, la dette de la municipalité continuera de grimper dans les prochaines années. À la fin de l’année 2018, elle sera de 11,62 millions et devrait atteindre les 20,24 millions en 2020 selon les projections de la municipalité. Rappelons qu’en 2012, la dette s’élevait à 5,76 millions.

Un chiffre qui peut effrayer, mais qu’il faut savoir relativiser, selon Caroline Cusson. La trésorière explique que la dette vue en fonction de la valeur foncière est bien en dessous de la moyenne québécoise. « Ça représente une facture de 62 sous par tranche de 100 $ », explique-t-elle.

Travaux

Plusieurs travaux verront le jour en 2019, la première année du nouveau plan triennal de Lac-Brome. Plus de 1,3 million sera investi pour le remplacement de plusieurs ponceaux de la municipalité et la mise à niveau du système d’aqueduc pour le parc de maisons mobiles de West Brome devrait finalement être réalisée en 2019. Un chantier qui nécessitera un investissement de 2,6 millions de dollars.

Autre investissement majeur, l’achat d’un nouveau véhicule pour les pompiers coûtera plus d’un million de dollars à la municipalité. Comme le souligne le maire Richard Burcombe, le nouveau camion sera doté d’une échelle atteignant les bâtiments de trois étages, ce qui pourrait permettre de modifier éventuellement la règlementation en vigueur interdisant les bâtiments de plus de deux étages. Par ailleurs, cette acquisition permettra de prolonger la vie du véhicule existant.

Pour Richard Burcombe, il s’agit d’un « budget d’avenir » qui ne comporte pas de dépenses superflues. « Les immobilisations que l’on fait sont toutes nécessaires. Même si c’était une autre administration qui serait en poste, ces travaux seraient tout de même à faire », soutient le maire.