Constatant une croissance moyenne de la valeur des terres agricoles de 76%, une augmentation de loin supérieure à celle des autres catégories de propriétés, le conseil municipal a décidé de moduler les différents taux de taxation pour assurer une certaine équité.

Budget clément pour le contribuable à Ange-Gardien

C’est dans l’optique « de ne pas augmenter, voire réduire l’effort fiscal du citoyen moyen » que le conseil municipal d’Ange-Gardien a adopté lundi soir un budget 2019 frôlant les cinq millions de dollars dans lequel la plupart des taux de taxes ont été revus à la baisse.

Ce budget à la hausse s’explique entre autres par le dépôt d’un nouveau rôle d’évaluation, qui fait grimper l’assiette foncière totale de la municipalité de près de 20 %.

Constatant une croissance moyenne de la valeur des terres agricoles de 76 %, une augmentation de loin supérieure à celle des autres catégories de propriétés, le conseil municipal a décidé de moduler les différents taux de taxation pour assurer une certaine équité.

Ainsi, le taux de taxe foncière pour les propriétés résidentielles et les multilogements passe à 0,55 $ du 100 $ d’évaluation, une baisse de 2,3 cents. Celui des propriétés agricoles, qui était déjà inférieur de trois sous au taux de taxe résidentiel en 2018, sera désormais de 0,49 $ par tranche de 100 $ de valeur foncière.

Il en coûtera toutefois plus cher pour les autres catégories d’immeubles, c’est-à-dire les propriétés industrielles, commerciales et les terrains vagues, dont les taux ont été respectivement fixés à 0,83 $, 0,69 $ et à 1,10 $ du 100 $ d’évaluation.

Tarifs maintenus

Toujours pour alléger la facture du contribuable, les tarifs compensatoires pour la consommation d’eau de même que pour les services d’aqueduc, d’égout et de pompage restent inchangés. L’augmentation de la facture pour le recyclage et pour la collecte des matières organiques équivaut à la baisse de celle pour la collecte des ordures.

Ainsi, une résidence du périmètre urbain desservie en aqueduc et égout évaluée à 210 000 $ verra son compte de taxes diminuer de 14 $ ; une propriété de même valeur, située en secteur rural et « non desservie », aura un compte de taxes amputé de 25 $, illustre-t-on, et ce, malgré l’imposition d’une nouvelle taxe pour rembourser un emprunt relatif aux travaux d’infrastructures réalisés au cours des deux dernières années, du remboursement complet d’un emprunt pour financer un véhicule incendie et le désir du conseil municipal d’entretenir davantage son réseau routier.

Investissements dans les infrastructures

Le programme triennal d’immobilisations (PTI) d’Ange-Gardien consacrera 7 741 500 $ des 8 826 500 $ prévus à l’amélioration des infrastructures routières de la municipalité.

En 2019, 2 741 500 $ seront alloués à ce poste budgétaire, et cinq autres millions le seront au cours des deux années suivantes, en incluant 2,85 millions de dollars en subventions prévues.

Entre autres dépenses, une somme de 450 000 $ est réservée pour l’achat d’un camion autopompe pour le service de sécurité incendie. Un investissement de 110 000 $, dont une subvention de 35 000 $ du ministère de l’Éducation, servira à aménager le parc Coulicou.

Le projet d’aménagement de patinoire permanente, évalué à 300 000 $, est pour sa part prévu au cours des deux dernières années du PTI.