Le maire et la directrice générale d’Ange-Gardien, Yvan Pinsonneault et Brigitte­ Vachon.

Budget à la hausse et gel de taxes à Ange-Gardien

Malgré une hausse de 7 % de son budget 2018, le conseil municipal d’Ange-­Gardien maintient ses taux de taxes pour une troisième année.

Ainsi le taux de taxe foncière demeure à 0,573 $ par tranche de 100 $ d’évaluation pour les immeubles résidentiels et à 0,543 $ pour les propriétés agricoles. Rappelons qu’en 2016, la municipalité a choisi d’offrir un taux distinct à ce type de propriété.

En outre, les frais pour les services d’aqueduc, d’égout résidentiel ou commercial et de pompage demeurent respectivement de 125 $, 250 $ et 35 $. La taxe de service pour l’égout commercial lourd demeure à 1000 $.

Dans le secteur du Lac Bleu, les tarifs pour l’aqueduc et l’égout seront de 807,53 $ par unité d’habitation, ce qui représente une hausse de 17,68 $, soit un peu plus de 2 %.

Le début de la collecte des matières organiques, en janvier, se répercutera sur le compte de taxes des citoyens. À Ange-Gardien, cela représente 60 $ par unité de logement. La collecte des ordures passe pour sa part de 103,50 à de 99,49 $, mais celle du recyclage augmente de 41,55 $ à de 45,50 $.

Il en coûtera par ailleurs plus cher pour consommer de l’eau, notamment parce qu’Ange-Gardien assume une part des frais de l’usine de traitement de l’eau potable de Farnham, dont elle bénéficie. Pour les résidences, le tarif au mètre cube passe de 0,589 $ à 0,659 $. Les propriétés commerciales et industrielles débourseront pour leur part 0,739 $ pour le même volume, soit une augmentation de 11,8 % par rapport à 2017 où il en coûtait 0,0661 $.

À cela s’ajoutent diverses taxes de secteur finançant entre autres la réfection d’aqueducs ou d’égouts.

Investissements

Le budget 2018 totalise des revenus et des dépenses de 4 427 178 $, soit 303 676 $ de plus qu’en 2017.

Dans son plan triennal d’immobilisations 2018-2019-2020, Ange-Gardien prévoit investir 900 000 $ l’an prochain.  Du montant, un demi-million sera affecté à l’amélioration du rang Séraphine et d’autres chemins. Une enveloppe de 100 000 $ sera réservée pour mener une étude déterminant la capacité de traitement de la station d’épuration des eaux usées.

Les loisirs et les activités communautaires ne seront pas mis de côté avec un investissement de 50 000 $ pour rénover le centre communautaire et un autre de 95 000 $ pour aménager et améliorer les parcs municipaux.

Enfin, le remplacement d’un camion pour le service des travaux publics coûtera 40 000 $ à la municipalité, qui investira un montant semblable dans l’harmonisation de ses divers affichages et de son image.

La préparation du remplacement des infrastructures des rues Principale et Canrobert est évaluée à 75 000 $ pour 2018. Les travaux en tant que tel sont budgétés pour 2019 et 2020, avec une somme allouée de 2,2 millions de dollars.

Au cours des trois prochaines années, on prévoit également relocaliser et aménager la patinoire municipale au coût de 300 000 $ et acquérir un nouveau camion de pompiers, dont la dépense est estimée à 450 000 $.