Le député de Shefford, Pierre Breton, a participé à la rencontre aux côtés de son collègue dans Louis-Hébert, Joël Lightbound, secrétaire parlementaire du ministre des Finances.

Budget 2019: Pierre Breton prend le pouls de la région

Alors que le gouvernement fédéral s’apprête à poser les balises budgétaires pour 2019, le député de Shefford, Pierre Breton, a participé à une table ronde mardi avec des représentants de plusieurs secteurs d’activité de la région. Il était accompagné pour l’occasion du député de Louis-Hébert, Joël Lightbound, secrétaire parlementaire du ministre des Finances.

Parmi les points saillants de la rencontre, tenue à l’hôtel de ville de Granby, notons la pénurie de main-d’oeuvre, qui a des répercussions dans plusieurs sphères économiques. 

Le vice-président de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de l’Estrie et du Val-Saint-François, Michel Brien, a entre autres soulevé les préoccupations des agriculteurs concernant les délais de traitement des dossiers des travailleurs saisonniers venant de l’étranger. Il a également souligné l’importance d’accroître les compensations d’Ottawa aux producteurs laitiers en prévision du ressac découlant de l’Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC), qui ouvrira notamment la porte à davantage de concurrence de nos voisins du sud dans ce marché. 

« Justes, pleines et entières ». C’est en ces mots que M. Lightbound a décrit la teneur de l’aide financière qui devra être octroyée aux agriculteurs ainsi qu’aux entreprises connexes. « En ce moment, trois tables de travail pour les trois produits sous gestion de l’offre travaillent avec les producteurs et les transformateurs pour avoir la meilleure entente de compensation », a-t-il précisé en mêlée de presse.

Crédits d’impôt

Sur le plan communautaire, il a été question de mettre en place des crédits d’impôt pour l’adaptation de logements selon les besoins de différentes clientèles vulnérables pour favoriser le maintien à domicile. « C’est une bonne idée. Je vais l’amener au ministère des Finances, a affirmé le secrétaire parlementaire. [...] Ça allège le coût sur le système de santé. »

Déficit

De son côté, le directeur général de Granby Industriel, Patrick St-Laurent, a questionné les deux députés libéraux à propos du fait que les déficits budgétaires se succèdent d’année en année sous le gouvernement Trudeau. « Pour les cinq prochaines années, il n’y a pas de retour à l’équilibre. [...] Mais on a plein d’inconnus. On ne sait pas ce qui va se passer avec l’économie », a dit le financier de formation. M. Lightbound a voulu mettre les choses en perspective. « De la même manière qu’un entrepreneur, quand les conditions sont favorables, pourquoi ne pas emprunter pour investir dans son entreprise ? C’est un peu ce qui nous a motivés, en 2015, à prendre cette voie, a-t-il expliqué. [...] La marge de manoeuvre est là s’il y a une crise économique. C’est souhaitable d’avoir un retour à l’équilibre budgétaire. Mais ce n’est pas un dogme dans lequel on devrait s’embourber. »

Les consultations prébudgétaires du gouvernement fédéral se poursuivront au cours des prochaines semaines aux quatre coins du Québec. Les citoyens peuvent faire parvenir leurs commentaires ou recommandations par courriel à budget2019@canada.ca.