Des 12 602 000 $ qui seront dépensés cette année dans le PTI, 350 000 $ sont prévus pour aménager un nouveau champ d’épuration pour le village du secteur West-Brome. Un total de 21 maisons sur la rue Principale y sont branchées.

Budget 2018: Lac-Brome doublera sa dette

Les emprunts de 7,5 millions de dollars qu’effectuera la Ville de Lac-Brome en 2018 pour financer ses travaux d’immobilisations et l’achat d’équipements feront doubler sa dette. Elle passera de 7,4 millions de dollars à près de 15 millions.

C’est l’un des principaux faits saillants du budget 2018 adopté lundi par le conseil municipal de Lac-Brome. Il s’élève à 13 607 000 $, une hausse de 3,4 % par rapport à 2017. Deux autres éléments ressortent de l’exercice budgétaire : la hausse de 1 ¢ du taux de taxation résidentiel (de 67 ¢ à 68 ¢ par 100 $ d’évaluation) et des dépenses de 12,6 millions de dollars pour la première année du programme­ triennal d’immobilisations 2018-2020.

La Ville peut se permettre de recourir à ces emprunts, croit le maire Richard Burcombe. Il fait valoir la richesse foncière de la municipalité qui frise le 1,3 milliard de dollars. En 2017, le service de remboursement de la dette de la Ville était de 977 000 $. « Une ville qui n’a pas de dette, c’est une ville qui a des dettes dans ses infrastructures », a illustré le directeur général, Gilbert Arel.

La hausse de 1 ¢ du taux de taxation représente une augmentation de 1,5 %, soit inférieure à l’indice des prix à la consommation, a souligné M. Burcombe. Une augmentation raisonnable, selon lui, afin que la municipalité puisse continuer à donner des services et à investir dans ses infrastructures.

L’impact sur le compte de taxes sera mineur, indique M. Arel. Il a donné l’exemple d’une maison évaluée à 300 000 $. La hausse de 1,5 % du taux de taxation augmentera le compte de taxes de 30 $.

Cette majoration du taux de taxation permettra à la municipalité d’engranger des revenus additionnels de près de 120 000 $, a signalé M. Arel lors de la présentation du budget aux médias en matinée.

Les autres taux de taxation, à l’exception du taux commercial qui demeure le même à 1,49 $ (par 100 $ d’évaluation), seront tous en hausse cette année (voir tableau).

Les taxes de services seront cependant en baisse. Cela est possible puisque la Ville s’est constituée ces dernières années des réserves financières de 1 million de dollars pour son réseau d’eau potable et de 450 000 $ pour son réseau d’eaux usées. Ces réserves seront utilisées pour payer les coûts de réparation et de modernisation des deux réseaux.

Le conseil a abaissé la taxe d’eau potable de 240 $ à 210 $. Il l’avait diminuée de 20 $ en 2017. Les élus ont aussi réduit la taxe des eaux usées de 280 $ à 270 $. En 2017, ils l’avaient réduite de 17 $.

La taxe associée aux matières résiduelles est aussi en baisse. De 138 $ par unité de logement, elle passe à 136 $. En ventilant cette taxe, on s’aperçoit qu’elle est maintenant de 11 $ pour la collecte sélective (baisse de 5 $), de 20 $ pour les écocentres, de 4 $ pour la collecte des matières organiques (le service sera lancé en janvier 2019 à Lac-Brome, le 4 $ servant à payer les activités de communication du nouveau service) et de 101 $ (hausse de 3 $) pour la collecte des déchets.

Les nouveaux tarifs des taxes de services font que le compte de taxes de la même maison valant 300 000 $ sera en baisse de 12 $.

12,6 M $ pour 2018

Des 12 602 000 $ qui seront dépensés cette année dans le PTI, la part du lion revient aux travaux de modernisation des infrastructures. Quatre projets s’accaparent 9,9 millions de dollars : 4,2 M $ iront à la réfection de la rue Victoria (remplacement des conduits d’aqueduc et d’égout, trottoirs et chaussée), 3,5 M $ à la réfection des chemins Mill et Fairmount, 1,2 M $ à la rénovation de l’hôtel de ville (remplacement des fenêtres, des planchers et ajout d’un étage au-dessus de l’ancienne armurerie) et 1 M $ pour la réfection du chemin Knowlton.

Un montant de 845 000 $ est par ailleurs prévu pour l’achat d’un camion-échelle pour le service des incendies. La Ville investira 350 000 $ pour aménager un nouveau champ d’épuration pour le village du secteur West-Brome. Un total de 21 maisons sur la rue Principale y sont branchées.

Trois importants projets sont à nouveau repoussés d’une année : la modernisation des réseaux d’aqueduc et d’égout du parc de maisons mobiles de West-Brome, la construction de deux passerelles pour relier le sentier Quilliams­ dans le secteur de Trestle Cove et la reconstruction du barrage Blackwood au centre-ville de Knowlton.

Le maire Burcombe aurait aimé avoir de bonnes nouvelles pour les résidants du parc de maisons mobiles. Les tests menés l’an dernier sur l’eau potable ont été arrêtés après que le puits se soit affaissé. « C’est vraiment dommage pour les gens qui habitent là. Ça retarde encore le projet.»