Le promoteur Éric Breton prévoit ériger d’ici l’automne prochain deux bâtiments locatifs, rue Pacifique, dont la superficie­ totalisera 24 000 pieds carrés.

Bromont: nouveaux immeubles locatifs dans le parc industriel

Depuis quelques mois, les projets dans le parc industriel de Bromont se multiplient. Les entrepreneurs qui souhaitent s’établir dans ce secteur auront bientôt une nouvelle option, car le promoteur Éric Breton y érigera deux immeubles locatifs d’ici l’automne prochain.

Selon Éric Breton, le zonage « très restrictif » à Bromont fait en sorte qu’une majorité d’entrepreneurs n’ont d’autre choix que de se tourner vers la rue Pacifique pour établir leur quartier général. « Ça bouge beaucoup dans le monde des affaires à Bromont, a indiqué l’homme d’affaires. La demande est donc très forte pour des immeubles locatifs. Je comprends les besoins des gens dans le domaine industriel et aussi dans le secteur commercial. Alors, je veux leur offrir une option clé en main. »

Le projet du promoteur se décline en deux bâtiments, dont la superficie totalisera 24 000 pieds carrés. Contrairement aux condos locatifs voisins, M. Breton ne souhaite pas construire d’espaces à bureaux. « Je vise de l’industriel et du commercial. Davantage des électriciens, des plombiers ou des gens de paysagement. Mais je veux demeurer ouvert d’esprit. Je ne veux pas me limiter au domaine de la construction », a fait valoir le promoteur.

À l’origine, le lot appartenait à la Ville. Les élus ont entériné l’offre d’achat lors de la séance ordinaire du 3 juillet 2017. Le prix de vente était de 14 225 $. Comme il s’agit d’un terrain enclavé, il était « logique » que la Ville veuille s’en départir, a soutenu M. Breton. Par ailleurs, l’accès à la voie ferrée a pesé dans la balance pour l’achat de ce site. « Être à proximité du chemin de fer est un avantage certain pour plusieurs entreprises, a-t-il dit. C’est un atout de développement à Bromont. »

Le promoteur souhaite construire la route menant aux bâtiments ce printemps. Si tout se déroule comme prévu, les immeubles seront disponibles cet automne. « J’attends de voir la demande. Je vais m’ajuster au goût de mes locataires. Si quelqu’un a besoin d’un local avec 16 pieds de hauteur avec un pont roulant, je peux le faire selon les spécifications. »