On voit ici le maire Louis Villeneuve et le directeur des travaux publics, David Charbonneau, avec un des nouveaux équipements.

Bromont: le projet de lampadaires aux DEL démarre la semaine prochaine

Le projet de conversion de l’ensemble des lampadaires de Bromont aux diodes électroluminescentes (DEL) commencera le 29 octobre. Les élus ont adopté une résolution en ce sens, lundi. Comme prévu, tous les nouveaux équipements seront dotés de « contrôles intelligents », ce qui permettra, entre autres, de réduire encore davantage la consommation d’électricité.

Le contrat a finalement été octroyé à Énergère. Le conseil a ainsi autorisé la Ville à consacrer 425 000 $ à ce projet. Cette somme sera puisée à même l’excédent de fonctionnement non affecté. « C’est un projet qui cadre parfaitement avec la vision de Bromont d’être une ville intelligente. Sans compter les économies en terme de coûts d’électricité et d’entretien que cela représente », a réitéré le directeur général de Bromont, Éric Sévigny.

En fait, la proposition de la firme spécialisée dans les « services éconergétiques » découle d’un programme chapeauté par la Fédération québécoise des municipalités (FQM). Lancé en février dernier au terme d’un vaste appel d’offres remporté par Énergère, ce nouveau service est ouvert à l’ensemble des villes à travers la province, leur permettant de bénéficier de « conditions préférentielles pour la modernisation de leur réseau d’éclairage de rues ».

C’est avec enthousiasme que le maire de Bromont, Louis Villeneuve, entrevoit l’aboutissement de cette initiative. « Je suis excessivement fier de ce projet. (...) D’autant plus que ça s’inscrit dans la vision d’une ville plus active, verte et intelligente », a-t-il mentionné.

Économies

Bromont remplacera plus de 800 lampadaires au sodium haute pression sur son territoire. À ce jour, seuls quelques luminaires décoratifs avaient déjà été convertis. Bromont a opté pour un système à 3000 kelvins (K), mieux adapté pour diminuer la pollution lumineuse, plutôt que des équipements aux DEL plus puissantes (4000 K) diffusant des rayons bleutés, qui ont été retirés des quartiers résidentiels par plusieurs municipalités au Québec.

Notons que le programme concerne uniquement les lampadaires de type « cobra », dont la majorité est fixée aux poteaux d’Hydro-Québec. Selon la FQM, les économies d’énergie sont de l’ordre de 70 % en moyenne grâce aux DEL. La Ville devrait donc retrancher annuellement entre 50 000 $ et 60 000 $ de sa facture comparativement aux années antérieures. Les travaux seront lancés le 29 octobre et s’échelonneront « sur quelques mois », a mentionné Éric Sévigny.

Techno

Tous les nouveaux équipements seront géolocalisés et dotés d’un système de gestion « intelligent » de l’éclairage, permettant entre autres de tamiser les lumières dans un secteur précis et au cours d’une période donnée. Chacun des luminaires deviendra ainsi une espèce d’antenne capable de relayer de l’information, avait indiqué le DG à La Voix de l’Est en juin. Chaque lampadaire pourra notamment jouer le rôle de station météorologique et permettra de détecter des problèmes dans le réseau beaucoup plus rapidement.

De plus, l’entente prévoit qu’Énergère garantit les luminaires « pièces et main-d’œuvre » durant 10 ans. Un atout majeur pour la Ville, qui dépensait entre 25 000 $ à 40 000 $ par an pour des réparations.