Les séances du conseil de Bromont seront diffusées sur la chaine YouTube de la municipalité dès le 12 mars.

Bromont diffusera ses séances sur le Web

La municipalité de Bromont se montre une fois de plus à la hauteur de son titre de « ville branchée ». En effet, les séances du conseil seront diffusées en direct sur la plateforme YouTube à partir du 12 mars prochain.

« Beaucoup de gens m’ont parlé de la diffusion des séances du conseil durant ma campagne électorale. Quand je suis entré en poste, je voulais que ça se réalise rapidement. On est en 2018. Ce n’est plus tellement complexe de faire ce genre de chose. C’est un premier pas », a indiqué le maire de Bromont, Louis Villeneuve.

Le projet est en branle depuis quelques semaines déjà. Il y aura toutefois une période de rodage. « On aurait pu diffuser la séance de lundi (5 février). Mais je voulais prendre le temps de faire une répétition pour que l’on s’assure que tout soit au point. Je veux que les élus puissent se familiariser avec l’appareillage et le fonctionnement », a spécifié Louis Villeneuve.

Notons que la transmission en direct des vidéos des séances du conseil sur la chaine YouTube de la Ville sera aussi accessible via son site Internet (bromont.net). Les citoyens qui le désirent pourront également visionner les enregistrements en différé.

Ceux-ci seront archivés dans la section du portail de Bromont où l’on retrouve entre autres le calendrier, les procès-verbaux ainsi que les ordres du jour des séances du conseil. Pour simplifier l’écoute des vidéos, des repères de temps identifieront les différents points à l’ordre du jour, a précisé Louis Villeneuve.

Séances de travail
S’il n’en tient qu’à lui, le maire de Bromont compte bonifier la diffusion sur Internet de contenu lié au processus décisionnel des élus. La transmission sur le Web des séances de travail des membres du conseil est donc dans la mire.

« Je prévois un voyage à Gatineau. Ils ont aussi en ligne une partie des séances de travail du conseil. Je veux voir comment ils ont mis ça sur pied. Comment ils gèrent ça. On verra ensuite si on peut lancer un projet en ce sens. »