L’organisme Place aux jeunes a organisé un séjour exploratoire pour une dizaine de diplômés de partout en province dans le but de les inciter à venir s’installer dans Brome-Missisquoi.

Brome-Missisquoi tente d'attirer les jeunes diplômés

La région de Brome-Missisquoi était en mode séduction la fin de semaine dernière. L’organisme Place aux jeunes y a organisé un séjour exploratoire pour une dizaine de diplômés de partout de la province avec l’objectif avoué de les encourager à venir y amener leurs pénates.

De vendredi à dimanche, les jeunes diplômés n’avaient que quelques heures pour découvrir les attraits de la région et remplir leur calepin de contacts, mais ce fut suffisant pour leur donner un avant-goût des opportunités qui s’offrent à eux. « C’était avant tout pour leur donner une impression globale du territoire, mais on s’assure aussi d’organiser des activités plus spécifiques selon le domaine d’emploi des gens qu’on accueille », explique l’agent de migration Nicolas Luppens qui a coordonné le week-end.

Les participants ont eu l’occasion de visiter les municipalités de Cowansville, Frelighsburg, Lac-Brome, Sutton, Farnham et celle de Bromont où ils ont résidé. Ces jeunes adultes âgés de 18 à 35 ans s’étaient déplacés de Montréal, Gatineau et même Rimouski pour l’occasion.

Le programme de Place aux jeunes vise à attirer des jeunes diplômés de l’université, du collège et même du secondaire. « Nous avions vraiment des gens de tous les domaines, des ingénieurs, des gens du milieu culturel, de l’administration et du travail social. Dans chaque lieu visité, on a essayé qu’ils rencontrent des employeurs ou des personnes ressources liées à leur domaine », ajoute M. Luppens.

Un mini-marché de l’emploi a même permis aux participants de faire quelques rencontres supplémentaires et d’ajouter quelques noms à leurs calepins.

Visites ciblées

Place aux jeunes organise plusieurs séjours semblables tout au long de l’année, généralement en réunissant des diplômés d’un même domaine. Plus tôt cette année, l’organisme a ainsi réuni des groupes de diplômés en agroalimentaire et en électromécanique en suivant une recette similaire à celle de la fin de semaine dernière. « Bien souvent, la visite, c’est la première étape du processus. Les jeunes qui nous arrivent ont souvent été référés par leur école de formation ou par Emploi Québec. Après la visite, nous faisons un suivi. Ça permet d’accélérer les choses en les mettant en contact avec les bonnes personnes », explique Nicolas Luppens.

Une formule qui semble bien fonctionner si on se fie aux chiffres de l’organisme. Une soixantaine de jeunes diplômés sont accompagnés chaque année. Certains poursuivent activement leurs démarches après la visite organisée, d’autres sollicitent un coup de main à l’organisme sans passer par la visite organisée. Selon leurs estimations, une vingtaine de jeunes s’installent chaque année dans la région grâce aux programmes de Place aux jeunes.

« Les attraits de la région y jouent un rôle également. On leur fait notamment découvrir les attraits culturels», note M. Luppens.

Place aux jeunes agit en complémentarité de la stratégie d’attraction de la MRC. Comme l’explique Nicolas Luppens, la MRC cible davantage les nouveaux arrivants et eux les jeunes diplômés à la recherche d’un emploi.

D’autres visites exploratoires sont en préparation pour le printemps 2019.