Brome-Missisquoi en bref

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
Des agriculteurs se font entendre

Les maires de la MRC Brome-Missisquoi devaient s’opposer au projet de loi 48 en matière de fiscalité agricole, mardi soir. Un point à l’ordre du jour prévoyait que la MRC fasse connaître son désaccord envers ce projet de loi de la CAQ, qui doit entre autres plafonner la valeur foncière des terres agricoles pour limiter les hausses du taux de taxe foncière des producteurs. La présence de plusieurs agriculteurs, lors de la séance ordinaire du conseil des maires, a fait reculer les élus. Après les avoir écoutés, le conseil les ont invités à venir rencontrer les maires et les conseillers des 21 municipalités, ce qui pourrait changer leur point de vue. « Suite à vos représentations, on propose à l’UPA d’avoir des rencontres avec les municipalités directement, a lancé le préfet Patrick Melchior. On va demander un effort à l’UPA, on sait que vous avez un horaire chargé, et nous aussi. Je vous garantis notre collaboration, mais on demande la vôtre aussi. Ça va être rapide, mais faudra le faire. » Le conseil de la MRC pourrait ensuite prendre position. La Ville de Cowansville a fait savoir son mécontentement lundi soir par voie de résolution puisqu’une telle loi pourrait avoir un impact sur l’assiette fiscale de la municipalité et une iniquité pour les autres classes de contribuables. La MRC Rouville s’est aussi prononcée contre ce projet de loi, en novembre dernier. 

Les municipalités s’unissent pour Nez rouge

La région de Brome-Missisquoi n’était pas desservie par Opération Nez rouge lors de la dernière période des Fêtes. La mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard, a amené le sujet à la table du conseil des maires. Elle a déploré le manque laissé par l’absence du service de raccompagnement pour les citoyens de la région. « Est-ce qu’on met l’effort pour présenter un projet ? , a-t-elle demandé. Il faut se préparer et se signifier en juin à Nez rouge. » Certaines municipalités pourraient contribuer en allouant un montant, en fournissant des locaux et une ligne téléphonique, pour Cowansville, ou encore en ayant des bénévoles. « Je ne sais pas quelle forme d’aide, mais je te garantis qu’on va s’impliquer parce que c’est un manque, a assuré Patrick Melchior, maire de Farnham et préfet de la MRC. On va justement en parler en plénière la semaine prochaine. » L’ancienne responsable de Nez rouge à Cowansville Linda Royal pourrait être rencontrée, également. Son sens de l’organisation et son dynamisme ont été soulignés. 

Place aux jeunes élargie son offre

Le Carrefour jeunesse emploi des Cantons-de-l’Est adaptera les services de Place aux jeunes de Brome-Missisquoi, qui offre des séjours exploratoires, afin d’accueillir un plus grand éventail de jeunes adultes de 18 à 35 ans. « On leur a demandé si on pouvait bonifier le mandat qu’ils ont avec le secrétariat à la jeunesse et avec les règles du gouvernement pour élargir leur offre de service et nous aider, souligne Francis Dorion, directeur général adjoint de la MRC Brome-Missisquoi. Ils ont accepté. Ils ont des ressources qu’ils peuvent mettre à notre disposition et ils peuvent faire plus de séjours exploratoires pour un coût à peu près nul. On s’est entendu pour un montant forfaitaire de 15 000 $. » Les séjours exploratoires pourront aborder des thématiques différentes, comme industriel ou manufacturier, afin de répondre à la rareté de la main-d’œuvre. Cet élargissement d’offre a déjà été fait en 2019, de façon non officielle, mais une entente entre la MRC et le CJE vient officialiser le tout.