Il sera notamment question du transport de pétrole par train lors du débat sur l’environnement organisé à l’approche des élections fédérales.

Brome-Missisquoi accueillera l'un des 100 débats simultanés sur l'environnement

Débattre d’environnement dans 100 circonscriptions canadiennes en même temps, telle est l’invitation lancée notamment aux candidats aux élections fédérales dans la circonscription de Brome-Missisquoi, dans le cadre de l’initiative « L’environnement, parlons-en ».

« C’est la première fois que ça se déroule comme ça à travers le Canada », explique Colette Provost, président du groupe Les oubliés de l’autobus, l’organisme sollicité par Équiterre pour organiser le débat dans Brome-Missisquoi. Celui-ci se déroulera en octobre prochain à Eastman.

Cent débats sur l’environnement — plus de 70 ont jusqu’ici été confirmés, dont 18 au Québec — doivent se dérouler simultanément au pays ce jour-là. « L’environnement est un enjeu international, mentionne Mme Provost. C’est pour attirer l’attention à travers le Canada puisqu’on considère qu’il faut vraiment mettre l’emphase là-dessus. »

L’initiative « L’environnement, parlons-en », est celle de l’entreprise de consultants CPP Environnemental, en collaboration avec Équiterre au Québec, qui a eu l’idée d’organiser un événement pancanadien abordant le même thème. Tous les candidats au scrutin fédéral seront invités à y participer.

Enjeux locaux

Quatre questions, qui seront les mêmes dans l’ensemble du pays, leur sont posées.

Quelques-unes supplémentaires, qui concernent davantage les enjeux locaux et régionaux, leur seront également adressées.

Le débat sera ouvert au public — les organisateurs espèrent accueillir au moins 200 personnes — et celui-ci sera invité à prendre la parole. Les citoyens présents pourront à leur tour questionner les candidats, explique Mme Provost.

Le transport de pétrole par train, le projet du pipeline Trans Québec et Maritimes, et l’agriculture seront notamment abordés lors du débat.

« On se préoccupe aussi de la voix internationale du Canada. Comment les élus vont défendre la planète ? », souligne Colette Provost.

Jusqu’ici, aucun candidat aux élections dans la circonscription de Brome-Missisquoi n’a confirmé sa participation au débat, une situation qui n’inquiète pas l’organisatrice puisque la campagne électorale n’est pas encore officiellement lancée.

Pour l’instant, on ignore si ce débat sera également organisé dans la circonscription de Shefford.