Les enfants ont profité des jeux gonflables mis à leur disposition.

Briser la glace de belle façon

La Fête polaire de la plage de Lac-Brome a connu un succès inespéré en accueillant plus de 1000 personnes, samedi, à la plage Douglass.
Le coordonnateur des programmes loisirs, culture, tourisme et vie communautaire à Lac-Brome, André Boudreau.
« Puisqu'il s'agit de la première mouture de l'événement, nous sommes plus que satisfaits », se réjouit l'un des organisateurs, André Boudreau, également coordonnateur des programmes loisirs, culture, tourisme et vie communautaire à Lac-Brome. 
Le lac Brome grouillait d'activités. Patineurs et hockeyeurs, ainsi que des cyclistes sur des fat bikes - en collaboration avec le Centre National de cyclisme de Bromont - y ont trouvé leur compte. « Le but, c'était vraiment que les gens puissent venir gratuitement sans se casser la tête. Il y avait la location de raquettes ; dès l'an prochain, on aimerait louer des skis de fond. Les enfants ont aussi adoré les jeux gonflables », a indiqué­ André Boudreau.
La seule activité payante, au coût de 2 $, consistait en un tour de calèche et une visite au Musée pour enfants, qui avait préparé un atelier spécial pour l'occasion. 
« Ce qui est bien, c'est qu'en parlant avec les gens, on se rend vite compte que ce ne sont pas seulement des gens de la municipalité qui en profitent, mais bien des gens de partout dans la région. C'est bon pour le tourisme­ ! », souligne M. Boudreau.
Dans l'éventualité où la météo n'aurait pas été de leur côté, les organisateurs étaient prêts à s'adapter. « On s'était entendu avec la sécurité publique pour être sûrs que c'était sécuritaire se trouver sur le lac. On ne voulait pas d'accident », fait-il valoir. 
La Voix de l'Est a consulté quelques participants. Ils ont été unanimes : l'événement doit revenir­ en 2018. 
« J'ai adoré, c'était parfait pour la famille », dit Marie-Christine, qui a fait la route depuis Montréal pour y participer, tout en rendant visite à ses parents, de Lac-Brome. 
« Il y en avait pour tous les goûts. Il manquait seulement un endroit pour se réchauffer », souligne Joëlle Lavigne, avec sa famille. 
À l'an prochain
Très heureux de la réussite de l'événement, les organisateurs songent déjà aux ajouts à effectuer l'an prochain. « Là, c'était seulement le réchauffement. Au fil des années, nous allons ajouter plusieurs choses. On veut créer un "happening" pour chaque année », résume André Boudreau. 
« L'objectif sera d'utiliser davantage le lac, il va falloir croiser les doigts pour que Dame Nature soit de notre bord », conclut-il, espérant que la deuxième édition sera aussi courue l'an prochain.