L'homme de 55 ans de Stukely-Sud a tenté de soutirer de l'argent au commerce Metro Lussier de Waterloo, samedi.

Braquage à Waterloo : remise en liberté contestée

L'homme arrêté à la suite du braquage d'un supermarché de Waterloo, samedi, reste incarcéré au moins jusqu'à jeudi.
Michel Tremblay, 55 ans, n'a comparu qu'une trentaine de secondes devant le juge Serge Champoux, hier. Pour la Couronne, Me Karine Goulet s'est opposé à ce qu'il sorte de prison, du moins pour l'instant. À la défense, Me Nicolas Cossette n'a pu que reporter la cause au jeudi 17 janvier, date à laquelle pourrait se tenir l'enquête pour remise en liberté du citoyen de Stukely-Sud.
Interrogé à sa sortie du tribunal, Me Cossette n'a pas voulu donner de détails concernant son client, qui fait face à des accusations de vol qualifié, port d'arme, fuite à voiture et d'avoir prétendu être un policier. Selon nos informations, le prévenu n'a pas d'antécédent judiciaire.
On ignore donc pour quelle raison le Diligent a fait irruption dans l'épicerie Métro Lussier de la rue Foster, samedi matin, où il était pourtant un client régulier, pour exiger le contenu d'une caisse enregistreuse sans exhiber d'arme d'abord.
Tous les détails dans notre édition de mardi