Kevin Paquette a été élu président du conseil exécutif de la Commission de la relève caquiste.

Bouillonnement d'idées chez les jeunes caquistes

Réunis en congrès à Granby, les jeunes caquistes ont débattu de différentes propositions tout au long du week-end. Famille, droit du travail, environnement, économie et éducation faisaient partie des grands thèmes discutés.
Keven Brasseur, d'Acton Vale, était enchanté de participer pour la troisième fois au Congrès de la relève de la CAQ. Il a été élu par acclamation vice-président du conseil exécutif de la Commission de la relève et a eu l'occasion de travailler au bureau du député caquiste André Lamontagne dans Johnson.
« Une proposition que j'ai vraiment adorée est de rendre le modèle de financement des cégeps et universités plus équitable pour les régions et les villes. Le modèle de financement actuel y va par tête de pipe, par étudiant. Dans des régions comme le Bas-Saint-Laurent ou la Gaspésie, on a moins de population étudiante, mais on a quand même un établissement à faire rouler. Les cégeps et universités sont un levier pour le développement des régions. »
Le chef de la CAQ, François Legault, est d'accord avec l'idée qu'il faut aider ces établissements scolaires. « Il faut comprendre que les cégeps en région ne sont pas là seulement pour former les gens, ils sont là pour aider le développement économique des régions. Il y a un secret bien gardé au Québec qui s'appelle les CCTT, les centres collégiaux de transfert de technologie, qui font des miracles, mais qui sont sous-financés. Il faut les aider. [...] Faut revoir le financement, on ne peut pas juste financer ça par étudiant. »
Droits des stagiaires
Candidat défait à la présidence du conseil exécutif,  Vincent Lavoie, un étudiant en gestion des ressources humaines à HEC Montréal, se sent concerné par la proposition concernant le statut de stagiaire, qui serait inclus à la Loi sur les normes du travail. « C'est quelque chose qui me touche beaucoup et je suis très fier que les jeunes caquistes l'aient adoptée. Je pense que c'est une proposition qui a de l'avenir et qui est un cheval de bataille de différentes associations étudiantes ou groupes étudiants. »
Il s'agirait de définir et baliser la notion de stage et la façon de le rémunérer, par exemple. « On a déjà adopté par le passé une proposition de compensation financière des stages qui est maintenant une proposition de la CAQ. »
Les propositions adoptées par la Relève seront défendues au congrès de la CAQ. « Bien souvent, on amène des propositions qui sont tellement intéressantes qu'elles sont reprises par le parti, indique Kevin Paquette, de Granby. Par exemple, notre position nationaliste, qui est devenue l'Article 1 du parti, a été une résolution de la CRCAQ (Commission de la relève de la CAQ) il y a deux ans à Drummondville. »
Nouveau président
Les jeunes caquistes étaient appelés ce week-end à élire de nouveaux membres à leur conseil exécutif. Kevin Paquette, qui faisait face à Vincent Lavoie, a été porté à la présidence.
M. Paquette, âgé de 20 ans, s'implique activement depuis ses études à J-H-Leclerc. Depuis qu'il s'est joint la Relève de la CAQ, l'étudiant en sciences humaines profil monde, au Cégep de Granby, a été responsable des finances, secrétaire et vice-président de la Commission de la relève.
« Ça fait chaud au coeur de recevoir l'appui de gens pour qui j'ai la plus haute estime. En compagnie de mes collègues, j'ai hâte d'aller à la rencontre des Québécois et de leur présenter les propositions de la CAQ pour favoriser la réussite scolaire, créer des emplois payants et réduire le fardeau fiscal », a-t-il déclaré.