Vingt-six équipes de crossfit ont participé à la première édition de Bouge ton BMP qui se déroulait à l'extérieur du centre de conditionnement physique Énergie Sud, à Cowansville, samedi.

Bouge ton BMP: des épreuves sportives qui rapportent

Il y avait de l'action, de la sueur et du dépassement de soi à la première édition de Bouge ton BMP qui se déroulait à l'extérieur du centre de conditionnement physique Énergie Sud, à Cowansville, samedi. L'événement-bénéfice visait à amasser des fonds pour la Fondation BMP.
Le Dr Étienne Leclerc et sa conjointe Maude Jolicoeur ont pris part au volet spinning de Bouge ton BMP.
Éric Grandmont, propriétaire d'Énergie Sud, et Patrick Roy, propriétaire de Carrément bon et entraîneur de spinning, souhaitaient créer un nouvel événement pour l'organisme. Ils sont partis de l'idée du vélothon, qui avait déjà eu lieu par le passé, explique Julie Maltais, finissante en kinésiologie et entraîneuse. 
« Ma collègue Frédérique Raymond­ s'est beaucoup investie pour le crossfit ici, alors on s'est dit : "pourquoi pas faire les deux en même temps de créer un événement ?" », ajoute Mme Maltais, coorganisatrice.
Bouge ton BMP est donc devenu une compétition de crossfit en équipe de deux ainsi qu'une journée de spinning où des groupes se sont partagé les heures de la journée. Chaque heure de vélo, sur la nouvelle terrasse à l'étage du gym, permettait d'amasser 25 $, tandis qu'une équipe de crossfit devait remettre 130 $. Ce n'étaient que des montants minimaux puisqu'au final, quelques milliers de dollars supplémentaires ont été recueillis pour atteindre 12 500 $. L'objectif était de 10 000 $.
La compétition de crossfit, divisée par genre en deux catégories, a connu un franc succès. « Au début, on s'attendait à avoir 15 équipes dehors, mais on est à 26, commente Mme Maltais. Ça bouge pas mal ! On n'avait pas nécessairement tout le matériel sur place. On était chanceux que le propriétaire ait plusieurs gyms pour faire des emprunts. Tout a été fait par du bénévolat. Nos juges viennent tous de Sherbrooke, ils ont décidé de venir aider et de s'investir. »
Des jeunes du secondaire ont aussi mis la main à la pâte en vérifiant les inscriptions et en distribuant des jus de fruits après l'effort. 
Une communauté impliquée
Des gens du milieu de la santé ont pédalé pour la cause. C'est le cas du Dr Étienne Leclerc, de sa conjointe Maude Jolicoeur et du Dr Pierre Duval. 
Les deux orthopédistes étaient d'autant plus interpellés par la cause que l'argent permettra le déménagement éventuel de leur clinique externe. 
« Il y a un projet de renouvellement des cliniques externes, évoque le Dr Leclerc. En ce moment, il y a les nouvelles activités de chirurgie qui ont été transférées dans de nouveaux locaux. Ils sont en train de déménager l'oncologie, qui actuellement est au rez-de-chaussée de l'hôpital ,dans la nouvelle aile au 3e étage. Puis, l'orthopédie occupera les locaux laissés vacants par l'oncologie. 
Le but de ces réaménagements : permettre aux patients de circuler de façon plus fluide, d'avoir des meilleurs locaux, une meilleure confidentialité, un meilleur débit de consultation, etc. »
Ils ont participé à l'activité de financement pour encourager les organisateurs et les participants. 
« On sent qu'on travaille avec une communauté, illustre le Dr Duval. Il y a un mouvement, c'est le fun. »
Tous deux remarquent par ailleurs que la communauté est réceptive aux collectes de fonds de la fondation. « La Fondation est un des moteurs principaux du développement et l'avancement des projets », renchérit Dr Leclerc.
Bouge ton BMP est une combinaison de deux choses importantes, croit Maude Jolicoeur, soit le financement pour la Fondation BMP, mais aussi la promotion des saines habitudes de vie.