Le député de Granby a lancé, hier, sa quatrième campagne électorale.

Bonnardel lance sa campagne

Bien qu'il soit officiellement en campagne électorale depuis une bonne semaine, François Bonnardel en a donné le coup d'envoi officiel, hier après-midi. Le député sortant de la CAQ a toutefois choisi d'aborder les grands thèmes nationaux de son parti, en commençant par le fardeau fiscal des contribuables québécois.
Il a qualifié d'irresponsable le gouvernement Marois qui, à l'instar du gouvernement libéral précédent, «verse des millions sans scrupules, ni calculs», en insistant sur le fait que son parti prévoyait pour sa part un retour à l'équilibre budgétaire dès 2014-2015. 
«Un vote pour la CAQ est un vote pour baisser les taxes et donner de l'air aux familles; un vote pour le PQ ou le PLQ est un vote pour augmenter les taxes.» Fort du Cadre financier de la Coalition avenir Québec, le député de Granby a promis 1000$ de plus aux familles via l'abolition de la taxe scolaire et de la taxe santé sur une période de quatre ans. D'ici là, a insisté M. Bonnardel, «il est hors de question d'accepter après l'élection que la commission scolaire du Val-des-Cerfs y aille d'une augmentation majeure pour les Granbyens et les gens du territoire».
«Je dis aux Granbyens: à qui souhaitez-vous donner votre portefeuille pour bien gérer vos impôts à la prochaine élection? Il y a une seule solution: la CAQ.»
Humilité
M. Bonnardel avait donné rendez-vous aux médias dans son petit local électoral de la rue Principale à Granby fraîchement aménagé pour l'occasion. «Je sollicite avec beaucoup d'humilité un quatrième mandat en sept ans, a-t-il dit. Je ne tiens rien pour acquis, ce sera une dure bataille. Et encore une fois, je vais me battre comme si c'était ma première élection, poignée de main par poignée de main, un citoyen à la fois.»
Le porte-à-porte, la tournée des commerces et des cabanes à sucre seront donc au programme de sa campagne. L'homme se fait toutefois avare d'engagements locaux. Oui, il sera question de l'élargissement de la 139, du lien routier vers la 20, de tourisme et de transport, mais rien de précis pour l'instant.
Tous les détails dans notre édition de samedi