Le maire de Granby, Pascal Bonin, n’a pas commenté outre mesure le désir de l’ex-maire et promoteur, Michel Duchesneau, de briguer la mairie en novembre 2021.
Le maire de Granby, Pascal Bonin, n’a pas commenté outre mesure le désir de l’ex-maire et promoteur, Michel Duchesneau, de briguer la mairie en novembre 2021.

Bonin avare de commentaires sur la candidature de Michel Duchesneau

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Le maire de Granby, Pascal Bonin, n’a pas souhaité commenter outre mesure le désir de l’ex-maire et promoteur, Michel Duchesneau, de briguer la mairie en novembre 2021. «Tant mieux pour lui», a réagi Pascal Bonin au terme de la dernière séance du conseil municipal, lorsque questionné sur le sujet.

Alors qu’il se trouvait au cœur de l’actualité pour avoir effectué du déboisement illégal dans le prolongement de la rue de Verchères, Michel Duchesneau a fait part à la mi-juillet de ses intentions de déposer sa candidature à la mairie de Granby. Le maire Bonin était alors en vacances. Il ne s’était donc pas exprimé publiquement sur le sujet, à ce jour.

«C’est ça la démocratie. Les gens ont le droit de déposer leur candidature. Ceci dit, je n’ai pas de commentaire. M. Duchesneau est un grand garçon et moi aussi. (...) On me paye pour diriger la municipalité jusqu’au mois de novembre 2021. Et c’est ce que je vais faire. Je ne suis pas payé pour faire une campagne électorale», a déclaré Pascal Bonin.

«Je vais faire de mon mieux pour la municipalité et les citoyens. Pour le reste, je ne suis pas préoccupé par ça», a-t-il ajouté en précisant être revenu en grande forme de ses vacances.

À LIRE AUSSI: Michel Duchesneau se présentera à la mairie de Granby en 2021

Pascal Bonin, qui s’est absenté durant quelques mois au cours de la dernière année pour soigner une dépression, avait déjà ouvert la porte à un éventuel troisième mandat. Mais il n’a pas soufflé mot sur ses intentions lundi.