La Commissaire à l’éthique et à la déontologie reproche à Pierre Paradis d’avoir utilisé son allocation pour frais de logement afin de favoriser les intérêts de sa fille et son gendre.
La Commissaire à l’éthique et à la déontologie reproche à Pierre Paradis d’avoir utilisé son allocation pour frais de logement afin de favoriser les intérêts de sa fille et son gendre.

Blâme sévère contre Pierre Paradis

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Le député de Brome-Missisquoi Pierre Paradis est sévèrement blâmé par la Commissaire à l’éthique et à la déontologie de l’Assemblée nationale. Dans son rapport rendu public mardi, Ariane Mignolet conclut que l’élu a utilisé son allocation pour frais de logement afin de favoriser les intérêts de sa fille et son gendre pendant plusieurs années. En guise de sanction, elle lui impose une pénalité de près de 25 000 $.