La députée de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest, a présenté vendredi le bilan de sa dernière session parlementaire.
La députée de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest, a présenté vendredi le bilan de sa dernière session parlementaire.

Bilan de session de la députée de Brome-Missisquoi: Isabelle Charest se dit satisfaite

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
À l’approche du temps des Fêtes et d’une pause des activités politiques à l’Assemblée nationale, la députée de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest, se dit satisfaite de la session parlementaire qui se termine. Elle affirme être particulièrement fière de la présence de son équipe et elle dans la circonscription et des échos positifs qu’elle entraîne.

« La chose dont je suis le plus fière, c’est les commentaires qu’on a, dit-elle d’entrée de jeu. Notre présence est remarquée et les gens sont satisfaits. On l’entend tout le temps qu’on est présents. Il y a tous les comités sur lesquels on siège. On est très près des citoyens, des organismes, des entreprises, de nos maires. La tournée des maires durant l’été, ça a été très bien reçu. Ça nous permet un lien privilégié avec les maires et mairesses. »

Son équipe et elle ont accompagné plus de 150 citoyens dans des dossiers de toute sorte depuis la mi-juin. « On fait avancer des dossiers. C’est ça, le travail d’un député, de donner des leviers pour faire bouger les choses. Les commentaires qu’on a sont excessivement positifs. C’était ça mon objectif. J’ai toujours dit que j’étais quelqu’un de terrain et que je voulais travailler au service de mes citoyens. Je pense que c’est mission accomplie », estime la députée, qui est également ministre déléguée à l’éducation et ministre de la Condition féminine.

Une des réalisations qui a marqué les derniers mois est l’abolition des horaires de faction des ambulanciers de Farnham, une mesure qui était réclamée depuis de nombreuses années par ces employés du secteur préhospitalier.

« À l’échelle provinciale, il y a une problématique. Quelques régions seulement ont pu changer les horaires de travail. On a réussi à le faire ici. C’est une grande satisfaction », affirme-t-elle.

Son rôle de ministre l’a également conduite aux quatre coins de la province pour rencontrer les acteurs du milieu et prendre le pouls de leurs besoins en matière d’infrastructures sportives et de loisirs. Elle a également présenté les différents programmes gouvernementaux offerts pour faire bouger davantage les jeunes, mais également la clientèle vieillissante et celle à mobilité réduite.

Dossiers futurs

La députée de Brome-Missisquoi travaille également sur des dossiers qui se poursuivront en 2020, à commencer par celui des départs à la retraite de médecins à Lac-Brome. « C’est excessivement complexe parce qu’on ne peut pas affecter, diriger un médecin directement à une clinique, dit-elle. On peut par contre faire la grande séduction. On en a trois nouveaux et il y en aura un autre à l’automne. Le dossier chemine très bien. »

La pénurie de main-d’œuvre, un phénomène répandu à l’échelle de la province, figure aussi parmi les priorités de la triple médaillée olympique en patinage de vitesse.

« La stratégie d’attractivité pour la pénurie de main-d’œuvre est un travail qui se fait avec le ministère du Travail. Il y a une avenue bien intéressante qui est d’aller chercher les jeunes retraités. C’est un grand nombre d’employés qu’on pourrait récupérer. Un comté comme Brome-Missisquoi, où on sait que les gens viennent prendre leur retraite, il y a un potentiel énorme. C’est des choses qu’il faut travailler », estime Isabelle Charest.

Autre dossier qui devrait évoluer au cours des prochains mois : le transfert de la MRC de Brome-Missisquoi, un dossier piloté avec le député de Granby, François Bonnardel, également ministre responsable de la région de l’Estrie.

« On veut être à l’écoute de nos maires, voir quel serait le meilleur dénouement possible. Est-ce que c’est mieux de rester en Montérégie ou d’aller en Estrie. On veut le faire de façon concertée, éclairée et organisée. »

Le potentiel du pôle de l’innovation de Bromont et la revitalisation des voies ferrées seront également des dossiers qui chemineront lors de la prochaine session parlementaire, affirme-t-elle.