Parmi les dossiers en tête de liste advenant sa réélection, Pierre Breton a souligné à grands traits celui de la reconstruction de l’aréna de Saint-Césaire.

Bilan de Pierre Breton: «On a réussi un tour de force»

Alors que se profile l’élection fédérale, Pierre Breton a dressé jeudi le bilan de son premier mandat comme député de la circonscription de Shefford.

« On a réussi un tour de force dans Shefford au cours des quatre dernières années. On a fait des pas de géant. Je suis fier pour les citoyens et les municipalités avec qui j’ai collaboré parce que les projets émergent d’eux », a indiqué en point de presse celui qui porte les couleurs du parti libéral.

Lorsqu’on demande à Pierre Breton le qualificatif qui décrit le mieux les années à représenter les gens de sa circonscription, un mot lui vient immédiatement en tête: passionnant. Il dit par ailleurs avoir été extrêmement présent sur le terrain et avoir réalisé les engagements pris en marge de son élection en 2015. 

À ce chapitre, une de ses priorités consistait à « obtenir notre juste part du programme d’infrastructures pour soutenir les projets des municipalités ». Selon le recensement fait par l’équipe du député, Ottawa a injecté 52 millions $ pour appuyer une multitude d’initiatives dans Shefford durant l’actuel mandat.  

Parmi les dossiers en tête de liste advenant sa réélection, Pierre Breton a souligné à grands traits celui de la reconstruction de l’aréna de Saint-Césaire. « Ça me tient extrêmement à cœur, a-t-il dit. [...] Toutes les fusées sont alignées pour que ça fonctionne. » La protection des milieux naturels, des terres agricoles et des plans d’eau figurent aussi parmi ses priorités.

Infrastructures

Le principal projet qui sort du lot dans le créneau des infrastructures est celui du centre aquatique de Granby, dont l’ouverture est prévue au début de 2020. Le gouvernement fédéral a accordé une subvention de 10,2 millions $ pour boucler le budget, estimé à près de 32 millions $. « Quand on investit dans les infrastructures, on investit dans la croissance économique, dans la croissance des emplois. [...] Mais, surtout, on renforce nos communautés », a mentionné M. Breton.

Ottawa a également sorti son chéquier pour soutenir des projets d’infrastructures souterraines dans la circonscription à hauteur de 7 millions $, a souligné le député. Parmi ceux-ci, il a relevé des enveloppes accordées à Granby, Ange-Gardien et Sainte-Angèle-de-Monnoir. Des tronçons de pistes cyclables de la région ont aussi été remis à niveau grâce à l’apport financier du gouvernement Trudeau. On parle d’environ 400 000$ pour la Montérégiade, entre Saint-Paul-d’Abbotsford et Ange-Gardien et 500 000$ pour la section de l’Estriade entre Granby et Waterloo. 

Rougemont a également reçu un coup de pouce d’Ottawa pour la reconstruction de son Centre des loisirs Cousineau-Saumure, d’abord démoli en 2017. « Outre les commandites, la municipalité a bénéficié d’une subvention d’un demi-million de dollars du gouvernement fédéral, dans le cadre du Programme Infrastructures Canada pour le 150e. La balance est financée par un règlement d’emprunt de 900 000 $ », a rapporté La Voix de l’Est. 

Économie

Selon Pierre Breton, son implication dans plusieurs dossiers portés par des entrepreneurs d’ici a porté ses fruits, notamment en ce qui concerne l’appui aux PME, qu’il qualifie « d’épine dorsale de notre économie ». Parmi ces projets, il a noté le financement de 2 millions $ accordé à Artopex. De son côté, Verbom, à Valcourt, a obtenu 2,1 millions $ d’Ottawa. 

De ces sommes consenties aux compagnies de la région par le fédéral découle l’embauche d’effectifs, a fait valoir M. Breton. Selon les données compilées par l’équipe du député, 4000 emplois ont été créés en quatre ans dans la circonscription. Au cours de cette même période, le député attribue en partie à son gouvernement le fait que le taux de chômage a fondu, passant de 7,9% en septembre 2015 à 4,1% actuellement. Et il souhaite que cette cadence soit maintenue s’il est réélu. 

« Je crois qu’on a un bilan extrêmement positif. [...] Et je vais mettre tous les efforts au cours des quatre prochaines années pour m’assurer que la voix des citoyens et des organisations soit entendue à Ottawa. Je m’engage à me tenir debout. »