Baisse de la criminalité. Diminution des collisions avec blessés. Le directeur du poste de la Sûreté du Québec en Haute-Yamaska, le lieutenant Jocelyn Desrochers, dresse un bilan positif de l'année 2013-2014.

Bilan de la Sûreté du Québec en Haute-Yamaska

Baisse de près de 15 % de la criminalité. Diminution de 27 % des collisions avec blessés. La Sûreté du Québec en Haute-Yamaska dresse un bilan positif de la dernière année. Seules ombres au tableau: une hausse des agressions sexuelles et un nombre élevé des fausses alarmes.
Malgré une baisse de 14,8 % des crimes contre la personne, les agressions sexuelles sont à la hausse sur le territoire desservi par la SQ en Haute-Yamaska. Les policiers ont dénombré 22 plaintes en 2013-2014, soit 16 de plus que l'année précédente. «Plusieurs dossiers sont reliés à des mineurs», précise le lieutenant Jocelyn Desrochers, directeur du poste de la SQ en Haute-Yamaska, lors de la présentation de leur rapport annuel aux médias, hier. 
De façon générale, la criminalité a chuté de 14,5 % lors de la dernière année, soit du 1er avril 2013 au 31 mars 2014, comparativement aux deux années précédentes. Les policiers rapportent 672 crimes au cours de la dernière année, soit 94 de moins que l'année précédente. La criminalité est d'ailleurs en constante diminution depuis 2011. Les crimes contre la propriété ont également connu une baisse de 15 %, et ce, malgré une vague d'introductions par effraction qui s'est échelonnée du mois de juin jusqu'à l'automne dernier. «On a dû mettre les bouchées doubles, triples pour arrêter l'hémorragie», indique le lieutenant Desrochers. L'arrestation de suspects a permis un retour à la normale, estime-t-il. 
«C'est un bilan très positif», affirme le lieutenant Desrochers.
Tous les détails dans notre édition de jeudi