Diane Perron

Bilan de campagne de Diane Perron: «Les citoyens sont très réceptifs»

C’est avec fébrilité que Diane Perron entame la dernière ligne droite de sa campagne à la mairie de Bromont. Elle dit sentir plus que jamais l’appui de la population à son endroit.

Le contact humain. C’est ce que préfère Diane Perron en faisant son porte-à-porte aux quatre coins du territoire bromontois. « J’aime particulièrement discuter avec les gens, dit-elle. Jusqu’ici, les citoyens sont très réceptifs et très accueillants. Ils sont allumés, posent des questions. Ils s’intéressent vraiment à l’avenir de leur municipalité. [...] Je sens que bien des citoyens sont derrière moi. C’est très stimulant quand tu mènes une campagne électorale. »

Élue en 2009 dans le district 3 (Mont Brome), Diane Perron s’est graduellement familiarisée avec les rouages de l’appareil municipal. Elle qualifie par ailleurs de « bon stress » le fait de se retrouver tout près de la ligne d’arrivée de cette course à la mairie.

« Je vois le fait de me présenter à la mairie comme une étape dans mon cheminement de conseillère. En même temps, je sais ce qui m’attend le soir du dévoilement du vote parce que je l’ai déjà vécu. [...] C’est une expérience vraiment spéciale. Et je peux dire qu’en ce moment, j’ai très hâte. »

Le recours aux médias sociaux est-il un passage obligé pour mener une campagne électorale en 2017 ? L’aspirante mairesse estime que oui. Elle met toutefois un bémol.

« Il faut utiliser les médias sociaux, mais il n’y a pas que ça, indique-t-elle. Rien ne remplace le contact direct avec les gens. Derrière un écran, tu ne vois pas leur vraie nature. [...] J’ai utilisé Facebook parce que mes enfants m’ont dit que c’était une bonne façon, entre autres pour rejoindre les jeunes. Mais il n’était pas question que je néglige le porte-à-porte. »

Engagements

En ce qui concerne ses engagements, Diane Perron préconise notamment « l’équilibre entre le développement de Bromont et la préservation du patrimoine naturel ». « Les gens nous le disent à chaque porte. Ils sont venus à Bromont pour la qualité de vie [liée à] l’environnement. [...] On a la chance de s’être doté d’outils qui guident nos décisions pour le futur. Le plan d’urbanisme et le plan de développement durable. [...] Comme élus, ça doit demeurer nos bibles »,
a-t-elle imagé. 

Mettre les citoyens au cœur des décisions est également une de ses priorités. « Les gens me disent qu’ils lisent les procès-verbaux [des séances du conseil]. Mais ils aimeraient participer plus à la vie municipale », mentionne la candidate. En ce sens, elle souhaiterait mettre en place des séances d’information thématiques pour la population.

Si elle est élue mairesse, Diane Perron aimerait être entourée d’un conseil « équilibré », alliant « expérience et nouveauté ».