À compter du 25 août et jusqu’au 14 septembre, la formation du pianiste Jérôme Beaulieu, Misc, entamera une tournée brassicole, qui le mènera dans douze microbrasseries pour y présenter des spectacles intimes et conviviaux.

Bière et jazz n’auront jamais fait aussi bon ménage

Pour plusieurs, l’été est synonyme de festivals et de rafraîchissements. La formation musicale Misc, dont fait partie le Sheffordois d’origine Jérôme Beaulieu, l’a bien compris. Elle proposera une toute nouvelle expérience aux mélomanes qui assisteront à l’un des spectacles de sa tournée québécoise des microbrasseries : un accord jazz et bière.

C’est parce qu’il s’est souvent produit dans des microbrasseries, qu’il fréquente aussi après ses spectacles, que le trio formé du pianiste Jérôme Beaulieu, du batteur William Côté et du bassiste Simon Pagé a eu l’idée d’en faire une tournée. « On a fait plusieurs événements à la brasserie l’Isle de Garde, notamment au Noël des brasseurs où plusieurs brasseurs sont réunis pour faire de la bière ensemble, raconte M. Beaulieu. Ils nous aiment bien, on les aime bien, les liens se sont faits naturellement. »

Le groupe jazz, qui s’est fait découvrir sous le nom Trio Jérôme Beaulieu, établit d’ailleurs plusieurs similitudes entre musiciens et brasseurs. « Ce sont souvent des gens curieux avec des petites entreprises ancrées dans leurs communautés, qui produisent quelque chose de local avec une grande passion », illustre le pianiste.

Le fait de présenter des spectacles de jazz là où on ne s’y attend pas a aussi plu aux musiciens. « On voulait amener notre musique à un public qui ne paie pas 40 $ pour venir voir un show de jazz en salle », explique le pianiste de Misc.

« Spectacles immersifs »

Ainsi, à compter du 25 août et jusqu’au 14 septembre, la formation montréalaise entamera une tournée brassicole, qui la mènera dans douze microbrasseries de la province — au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie, en Estrie, dans les Laurentides, à Québec, en Mauricie et à Montréal. « Beaucoup de plaisir, de la bonne musique avec des beaux humains », promet la formation, qui encourage le public à être « à trois pieds du musicien » de leur choix, signe que les spectacles seront intimes et conviviaux.

Et pour preuve, le trio se produira en plein centre des salles plutôt que sur scène. « Chaque fois qu’on a fait ça, quelque chose s’est créé, relève Jérôme Beaulieu, qui parle ici de ‘‘spectacles immersifs’’. Quand les musiciens sont sur un stage, on perçoit quelque chose, mais on n’est pas plongés dedans alors que quand le band est au milieu de la foule, c’est très perceptible. Le public embarque beaucoup plus. »

Ne comptez pas non plus sur Misc pour offrir un concert formaté soir après soir ; leurs prestations évolueront plutôt au gré de leurs humeurs et laisseront une grande place à « des moments d’impro totale selon l’inspiration du moment ».

Boisson sur mesure

Pour couronner le tout, une bière toute spéciale ayant été brassée en hommage au trio a été dévoilée lundi.

La Misc est le fruit d’une collaboration entre le groupe et la microbrasserie montréalaise l’Isle de Garde, dont l’un des copropriétaires, Michaël Ruel, est un ami de longue date des musiciens. « Il était super enthousiaste et il a embarqué tout de suite. C’est lui qui a eu l’idée de brasser une bière Misc. C’est en quelque sorte sa contribution », indique M. Beaulieu.

« C’est vraiment trippant, poursuit le musicien. Les jeunes cégépiens en nous n’en croyaient pas leurs yeux ni leurs oreilles, ni leurs papilles ! »

La Misc est une bière « qui goûte un peu les fruits tropicaux, un peu l’épice de la levure saison et un peu le coconut du houblon expérimental HBC 472 ». Elle se veut à l’image de ses trois inspirateurs, qui ont été consultées pour la concoction du produit final.

« On voulait quelque chose de désaltérant et de saison, précise Jérôme Beaulieu. C’est une bière d’été comme on la voulait ! »

La boisson, dont l’étiquette colorée rappelle les vacances et la musique en plus de faire mention des différents arrêts de la tournée, est désormais disponible dans plusieurs points de vente québécois.

Bien sûr, elle accompagnera aussi les musiciens dans le cadre de leur virée. « Mais notre but n’est pas de l’imposer aux microbrasseurs, souligne le Sheffordois d’origine. C’est une bière ambassadrice de la tournée, mais ce qu’on veut surtout, c’est aller à la rencontre des gens et les encourager à consommer localement. »

Un nouvel album et un mini-documentaire

À la rentrée, Misc peaufinera son nouvel album — son quatrième en carrière — qui devrait être lancé au printemps prochain. « On a déjà 30 minutes d’enregistrées, confirme le pianiste. On a notre propre local pour répéter et enregistrer, alors on prend notre temps. »

Le groupe promet un son qui ira ailleurs. « On a un peu plus de synthétiseur, on va peut-être avoir quelques featurings, c’est super trippant », renchérit Beaulieu.

Les spectateurs de la tournée brassicole pourront en entendre des bribes, qui pourraient aussi se retrouver sur la prochaine galette. « Pendant la tournée, on va enregistrer nos spectacles en multipistes. Ça nous donnera l’opportunité d’en mettre des extraits live dans l’album si on en a envie », note le musicien.

Le trio sera par ailleurs suivi par le vidéaste Marc-André Laurin, qui documentera la belle aventure estivale. « La tournée est pas mal axée autour de la prise de risque ; que ce soit le risque financier de se lancer, le risque de jouer du jazz dans une microbrasserie, énumère Jérôme Beaulieu. Mais nos valeurs et ce en quoi on croit nous laissent penser que c’est un move qui va en valoir la peine. »