Mario Harvey a été arrêté en 1999 pour le meurtre de Roberte Dunn. Il purge une peine de 17 ans de prison.

Bientôt en liberté... surveillée : le progrès de Mario Harvey est limité, juge le Comité des libérations conditionnelles

Le meurtrier d'une septuagénaire, Mario Harvey, obtiendra bientôt sa libération d'office. Afin de protéger la société et favoriser sa réinsertion sociale, la Commission des libérations conditionnelles du Canada lui a imposé trois conditions qu'il devra respecter jusqu'à la fin de sa sentence, en octobre 2015.
Mario Harvey purge une peine de 17 ans de prison après avoir plaidé coupable à une accusation d'homicide involontaire pour le meurtre de Roberte Dunn, perpétré en mai 1999, à Sutton. Il s'était introduit chez la victime, soit la voisine de ses parents, l'avait séquestrée, ligotée, volée et étouffée.
Il avait placé le corps dans le coffre arrière de la voiture de sa victime et l'avait transporté sur un terrain vague, où il l'avait abandonné. Harvey avait ensuite effectué des achats et des retraits avec la carte bancaire de la dame. À ce moment-là, il était en liberté illégale concernant une peine pour des vols et des fraudes.
Tous les détails dans notre édition de mardi