Françoise Guertin Lachance donnera son nom à la bibliothèque de Sainte-Angèle-de-Monnoir, qu’elle a fondée. Elle est ici entourée du député de Shefford, Pierre Breton, et du maire Denis Paquin.

Bibliothèque Françoise Guertin Lachance: le legs d’une pionnière angèloirienne

L’implication de longue date d’une Angèloirienne envers la culture de ses concitoyens a été soulignée avec panache, jeudi. Pour immortaliser les trente-deux années de bénévolat de Françoise Guertin Lachance, la municipalité a choisi de renommer la bibliothèque municipale en l’honneur de sa fondatrice.

Lorsqu’elle s’est présentée devant L’Antre du savoir, au cœur du village, jeudi en fin de journée, Mme Guertin Lachance a bien remarqué un petit chapiteau, des chaises et un lutrin. « Je voyais qu’il y aurait une fête, mais je ne me serais jamais doutée que ce serait pour moi ! », a lancé la principale intéressée.

La surprise aura donc été totale lorsque des membres du conseil municipal, des employés de la municipalité, des bénévoles de la bibliothèque et même des membres de la famille de la citoyenne honorée lui ont rendu hommage.

Celle qui a occupé la direction de L’Antre du savoir de 1986 à 2008 était très émue de cette marque d’amour, qu’elle a toutefois tenu à partager avec les autres bénévoles qui ont contribué au succès de son initiative. « On s’est battus pour avoir notre bibliothèque, et on en est très fiers aujourd’hui, a-t-elle déclaré. Les bénévoles font du bon travail. »

« À l’époque, on n’avait pas ce service, et la municipalité était considérée comme un milieu pauvre, incapable de s’acheter des livres, s’est souvenue
Mme Guertin Lachance lors d’un court entretien avec La Voix de l’Est. J’ai voulu changer ça et offrir le cadeau de la lecture aux gens de Sainte-Angèle. »

« La bibliothèque, c’est devenu son cheval de bataille. Elle a fait preuve de beaucoup de leadership, confirme le maire de l’endroit, Denis Paquin. Ça n’était pas passé comme une lettre à la poste. Il y avait eu de la résistance au sein même du conseil municipal de l’époque. Mais Françoise a tenu bon et elle a réussi. »

Dévoilement

La fête a culminé avec le dévoilement officiel des deux affiches renommant la bibliothèque en l’honneur de la citoyenne.

Une décision toute naturelle qu’a spontanément et unanimement prise le conseil municipal. « C’était d’une évidence !, lance le maire Paquin. C’est bien de pouvoir souligner l’apport important de quelqu’un dans sa communauté, et encore mieux si cette personne peut être témoin de cette reconnaissance. »

Un honneur grandement mérité aux dires du député de Shefford Pierre Breton. « Mme Guertin Lachance est une pionnière, a-t-il souligné. La beauté de la chose, c’est que la bibliothèque fonctionne depuis 32 ans uniquement grâce aux bénévoles. »

L’héritage de Mme Guertin Lachance se poursuivra, promet M. Paquin. De nouveaux projets seront annoncés plus tard cette année, a-t-il fait savoir, sans en dévoiler davantage. « Il y a un renouveau en ce moment, dit-il. La bibliothèque est loin de s’éteindre avec le départ de sa fondatrice. »

Celle-ci, qui offre encore quelques heures de son temps depuis sa retraite l’automne dernier, est fière du travail accompli. « C’est un réel don de moi que j’ai offert à la municipalité pendant 32 ans. J’espère qu’il y a une bibliothèque, là-haut au ciel ! », lance-t-elle.

Et s’il n’y en a pas au paradis, gageons qu’elle en mettra une sur pied.