La guignolée a été un grand succès à Granby grâce à la participation de volontaires des quatre principaux médias.

Bel élan de générosité pour la Guignolée des médias

Pendant quelques heures jeudi, les médias ont mis de côté la compétition et ont fait cause commune pour soutenir deux organismes de dépannage alimentaire. Les participants étaient en poste dans quatre municipalités du territoire pour récolter les dons des automobilistes. Ces derniers n’ont pas hésité à mettre la main à la bourse permettant ainsi d’amasser plus de 10 000$ pour SOS Dépannage et plus de 6600$ pour le Centre d’action bénévole (CAB) aux 4 vents de Waterloo.

Dès les premières lueurs du soleil jeudi matin, les volontaires des principaux médias de la région étaient en poste pour solliciter les automobilistes. À Granby, la radio M105, MATv et les journaux Granby Express et La Voix de l’Est ont occupé les intersections des rues Principale et Dufferin, Simonds Sud et Saint-Charles et Saint-Jude et Jean-Talon de 6h 30 jusqu’à 9h.

Ces quelques heures de sollicitations ont permis d’amasser 10 280$ ainsi que plusieurs kilos de denrées non périssables.

«Les gens avaient un peu peur à cause des véhicules de police, certains ont cru que c’était un accident et ont voulu nous éviter, mais sinon, ça s’est très bien passé. Les automobilistes ont été généreux: on a reçu des billets et pas seulement de la monnaie», témoigne Jessica Hébert, journaliste à la radio M105.

Le porte-parole de SOS Dépannage Éric Vachon se réjouissait du succès de la campagne même si la somme amassée cette année est légèrement sous le record (11 331$) de la guignolée des médias de 2017.

«Toutes les campagnes sont importantes, mais la guignolée des médias arrive au moment où les besoins sont les plus élevés. (...) C’est un très beau montant et ce qui est bien c’est que ça ne demande pas d’implication de notre côté, on n’a pas besoin d’y mettre de l’huile de coude, c’est de l’argent qui tombe du ciel.»

Les participants de Waterloo, Warden et Saint-Joachim-de-Shefford

Beau succès à Waterloo

À Waterloo, les participants célébraient le succès de leur journée lorsque La Voix de l’Est a contacté la coordinatrice Lyne Isabelle en début d’après-midi. «C’est notre cinquième année et donc on espérait atteindre la barre des 5000$, mais on a largement dépassé cette somme!», se réjouissait l’intervenante sociale du CAB aux 4 vents. Déployés à une dizaine d’endroits à Saint-Joachim-de-Shefford, Warden et Waterloo, les 36 bénévoles dont les volontaires du journal Panorama et de la Télévision communautaire de Waterloo ont réussi à amasser 6629$. L’an dernier, la campagne avait permis de récolter 4422$.

«C’est un chiffre qui pourrait augmenter, les gens peuvent continuer à nous faire parvenir leurs dons jusqu’en fin de journée», expliquait Mme Isabelle en début d’après-midi.

À ce chiffre s’ajoutent les dons de denrées non périssables. Sans avoir de chiffres exacts, la coordinatrice Lyne Isabelle avance que la récolte dépassait déjà les 650 kilos de l’an dernier. Encore une fois, les citoyens peuvent continuer à leurs denrées dans les boites disposées dans plusieurs commerces de Waterloo ou au CAB.

Chez SOS Dépannage comme au CAB de Waterloo, l’argent amassé permet d’assurer que les personnes vivant de l’insécurité alimentaire puissent recevoir des produits frais en plus des aliments non périssables. «L’argent qu’on reçoit est reconverti en produits frais. Pour nos dépannages alimentaires, on fournit des aliments des quatre groupes alimentaires», explique Éric Vachon. Par exemple, pour assurer que les dépannages alimentaires contiennent des protéines, SOS Dépannage a acheté 102 dindes dans les derniers jours. «Lorsque vient le temps d’acheter de la viande, les coûts montent assez vite», reconnaît le porte-parole de l’organisme.

Lyne Isabelle comme Éric Vachon tenaient à souligner qu’il ne s’agit pas de paniers de Noël, mais d’un service d’aide alimentaire assuré toute l’année par leur organisme respectif. Tous deux reconnaissent toutefois être davantage sollicités durant le temps des Fêtes.

La guignolée des médias se tenait simultanément jeudi dans presque toutes les villes de la province.