Les nouveaux parents du bébé de l’année du territoire estrien, Kassandra Gaumond-Roy et Martin Alexandre Perreault, en compagnie de la petite Rosalie Perreault.
Les nouveaux parents du bébé de l’année du territoire estrien, Kassandra Gaumond-Roy et Martin Alexandre Perreault, en compagnie de la petite Rosalie Perreault.

Bébés de l'année 2020: deux petites filles accueillent la nouvelle décennie

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
De toute la région de l’Estrie, c’est Granby qui a accueilli le premier bébé de l’année sur son territoire, avec la petite Rosalie Perreault, qui est née le 1er janvier à 4 h 55, au Centre hospitalier de Granby. Le bébé de l’année de l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville arrive quant à elle en quatrième place sur le territoire estrien. Elle est née le 1er janvier à 5 h 59 et s’appelle Zoëy Lee Massé.

« À la naissance, j’étais vraiment émerveillé », souligne le père de Rosalie Perreault, Martin Alexandre Perreault, 37 ans.

Pesant 7,9 livres à la naissance, Rosalie commence déjà à ouvrir les yeux, et « ressemble à son père », mentionne sa mère, Kassandra Gaumond-Roy, 31 ans. 

« Mais elle a mon caractère ! », assure-t-elle. Déjà, la petite Rosalie lance des regards et des sourires à ses parents.

« Elle a une journée et elle fait déjà acte de présence », mentionne Martin Alexandre.

Il s’agit du premier bébé de la famille, qui a acheté une maison il y a trois ans en prévision d’avoir des enfants.

« On était rendus là dans notre vie », indique Kassandra, qui a donné naissance à Rosalie par césarienne d’urgence après deux jours de travail.

Malgré les difficultés de l’accouchement, qui a dû être provoqué, la technicienne en électricité et le magasinier de l’hôpital de Granby sont aux anges.

« J’ai vécu une montagne russe d’émotions », lance le nouveau papa.

« Ça va être une autre montagne russe d’émotions de la rentrer à la maison. De lui faire sa place », ajoute la nouvelle maman. « J’ai hâte de voir comment elle va se développer ».

Malgré les Fêtes, les deux conjoints de fait disent avoir été très bien soutenus et encadrés par le personnel de l’hôpital tout au long du processus de naissance.

Rosalie Perreault était une star bien avant sa naissance, puisque ses parents, qui veulent éventuellement un deuxième enfant, ont commencé à créer un livre sur la naissance de leur fille. Déjà, le livre contient les échographies, les noms que les parents voulaient donner à l’enfant avant de savoir qu’ils attendaient une fille, ou encore les titres de musique populaire en date du 1er janvier 2020. 

Ce livre documentera désormais sa vie, où on y retrouvera, entre autres, une mèche de cheveux et ses premiers mots.

« On y voit notre mentalité avant, pendant et après », indique Martin Alexandre, qui débute son congé de paternité.

La famille Perreault pourra regagner le domicile familial vendredi ou samedi.

Karianne Massé a donné naissance au bébé de l’année de Cowansville, Zoëy Lee Massé.

Une petite Zoëy à Brome-Missisquoi-Perkins

Du côté de Cowansville, Karianne Massé, mère monoparentale de 19 ans, a donné naissance à Zoëy Lee Massé, qui pesait 7,6 livres. L’accouchement, qui s’est fait par voie naturelle avec épidurale à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins, a duré 7 h 45.

« C’était rough, mais on oublie un peu après quand on la voit », dit la jeune mère originaire de Granby.

« J’étais due le 8 janvier, alors je m’attendais vraiment pas à accoucher là. Dans ma tête, ça s’en venait pas tout de suite. Tu passes de pas de bébé à bébé. Le sentiment est étrange. Ça se décrit pas tellement... Je sais que je suis une mère, mais on dirait que je le réalise pas encore. »

Karianne, qui habite chez son père, a justement nommé sa fille en fonction de ce dernier. Elle ne voulait pas de nom commun. Ainsi est née l’idée du prénom Zoëy Lee.

« Je ne suis pas toute seule là-dedans. J’ai ma famille et mes amis », mentionne la mère monoparentale, qui souhaite effectuer un retour aux études.

Maman de son premier enfant, Karianne souhaite terminer son secondaire pour ensuite faire un DEP en mécanique.

La petite Zoëy Lee a déjà une chevelure indomptable, malgré les efforts de sa mère pour lui placer la crinière.

« Là, elle s’habitue au bruit », dit Karianne, qui tisse tranquillement un lien avec son bébé. Elle a obtenu son congé de l’hôpital jeudi.

Le deuxième bébé de l’année sur le territoire estrien a également vu le jour au centre hospitalier de Granby. Il s’agit de Loévan, un petit garçon né à 5 h 06.