La Ville de Granby a envoyé une mise en demeure afin que la situation des six bâtiments, aux allures de mini-maisons, installés sans permis sur le terrain du camping Aztec à Granby, soit régularisée.
La Ville de Granby a envoyé une mise en demeure afin que la situation des six bâtiments, aux allures de mini-maisons, installés sans permis sur le terrain du camping Aztec à Granby, soit régularisée.

Bâtiments non conformes au camping Aztec: Granby envoie une mise en demeure

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
La Ville de Granby a envoyé une mise en demeure afin que soit régularisée la situation des six bâtiments, aux allures de mini-maisons, installés sans permis sur le terrain du camping Aztec, à Granby.

«On demande [aux propriétaires] de se conformer au règlement, de nous envoyer les demandes de permis et une demande de modification réglementaire pour que les bâtiments construits deviennent conformes», a expliqué le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire à la Ville, Benoit Carbonneau.

Cette démarche s’est imposée après qu’un inspecteur municipal ait constaté que l’aménagement des bâtiments a été réalisé sans permis. Ce type de construction n’est d’ailleurs pas autorisé sur les terrains où leur présence a été notée.

Le propriétaire du terrain de camping, Jean-Guy Sylvain, dit ne pas avoir procédé à ces travaux. Ce sont plutôt les propriétaires des terrains qu’il a vendus qui ont installé ces bâtiments, explique-t-il.

M. Sylvain, qui précise porter le chapeau de «représentant» de la nouvelle «association de condominums Aztec» dans ce dossier, n’a toutefois pas tardé à réagir. Il a acheminé une demande de modification réglementaire à la Ville, vendredi dernier

Une rencontre était aussi prévue lundi entre M. Sylvain et des représentants de la Ville.

Selon Benoit Carbonneau, l’administration municipale aura maintenant à analyser la demande de Jean-Guy Sylvain, également propriétaire d’hôtels à Québec et à l’origine du Aztec RV Resort en Floride.

Association de condos

À Granby, l’association de condominiums regrouperait les propriétaires de la trentaine de terrains — pour occupation saisonnière — que M. Sylvain dit avoir vendus depuis qu’il s’est porté acquéreur en 2019 du camping, qui a autrefois porté les noms de Tropicana et Estrival.

Six membres de l’association, inscrite au registre des entreprises depuis la mi-novembre sous le nom de «Syndicat des copropriétaires du Camping Aztec - Phase 1», seraient ainsi à l’origine de l’installation sans permis des bâtiments, que Jean-Guy Sylvain décrit comme des «genre de cabanons-chalets sur pilotis».

«C’est une association et ce sont des propriétaires individuels qui ont fait des chalets. Ce n’est pas moi qui les a construits. (...) J’ai rencontré la Ville pour aider tous ceux qui ont acheté des terrains et je suis en train de clarifier la situation», déclare M. Sylvain.

Le processus de modification réglementaire suivra néanmoins son cours. Une fois la demande déposée, le projet devra notamment être présenté aux membres du comité consultatif d’urbanisme et au conseil municipal. Une consultation publique, de même que la tenue d’un registre afin de présenter une demande de référendum, sont aussi prévues dans l’ensemble des démarches, souligne Benoit Carbonneau.

Si la demande de modification réglementaire ne devait pas être acceptée, il pourrait être demandé de déplacer ou détruire les bâtiments, note le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire.