Bouteilles de bière non timbrées, clients tolérés sur place en dehors des heures d'ouverture, consommation excessive d'alcool et de drogues, les faits reprochés au propriétaire du Bar Adamsville sont multiples.

Bar Adamsville : le permis suspendu 15 jours

Les habitués du Bar Adamsville, situé sur le chemin du même nom à Bromont, devront prendre une petite pause de leur établissement favori. Dans une décision rendue le 8 janvier, la Régie des alcools, des courses et des jeux a en effet suspendu les permis de bar et d'exploitants d'appareils de loterie vidéo de l'établissement, en raison d'une vingtaine d'infractions commises entre 2004 et 2011. Bouteilles de bière non timbrées, clients tolérés sur place en dehors des heures d'ouverture, consommation excessive d'alcool et de drogues, les faits reprochés sont multiples.
Entre avril 2004 et juillet 2011, les policiers ont constaté à pas moins de sept reprises que des clients se trouvaient toujours sur les lieux longtemps après l'heure de fermeture obligatoire, parfois même après 4 h 15. Dans plusieurs cas, certains consommaient encore de l'alcool, y compris sur le balcon du bar, ce qui n'est pas autorisé par le permis de l'établissement.
De plus, de juin 2008 à avril 2011, les policiers ont constaté à plus de dix reprises que des personnes fortement intoxiquées par l'alcool se trouvaient sur les lieux, entraînant parfois même des transports à l'hôpital. Or, selon la loi sur les permis d'alcool, un titulaire de permis de bar «ne peut l'exploiter de manière à nuire à la tranquillité publique». À deux reprises, les forces de l'ordre ont constaté que même le barman de l'endroit avait consommé de façon excessive. Ils ont également intercepté un client qui consommait de la cocaïne dans l'établissement.
Tous les détails dans notre édition de mercredi