Le directeur général par intérim de la commission scolaire du Val-des-Cerfs, Éric Racine.

Baisse du taux de taxe scolaire pour Val-des-Cerfs

Les propriétaires de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska - du moins ceux dont la valeur de la maison n'augmente pas trop - connaîtront une baisse de leur facture de taxes scolaires.
Fait rare, la commission scolaire du Val-des-Cerfs a annoncé cette semaine qu'elle abaissait son taux de taxe de 3,29 %. Il passe donc de 0,264 cents à 0,255 cents du 100 $ d'évaluation. Pour une maison d'une valeur de 250 000 $, cela signifie une économie de 21,75 $.
«C'est une excellente nouvelle, a indiqué mercredi le directeur général par intérim de Val-des-Cerfs, Éric Racine. Nous sommes très fiers d'avoir équilibré notre budget.»
La baisse est attribuable au Produit maximal de la taxe, une mesure établie par le ministère de l'Éducation et qui fixe le maximum qu'une commission scolaire peut facturer aux citoyens en fonction de la valeur foncière de toutes les propriétés de son territoire.
Équilibre
Par ailleurs, Val-des-Cerfs prévoit équilibrer ses revenus et ses dépenses courantes en 2016-2017, une première en trois ans. Elle n'aura plus de déficit d'opération. En d'autres mots «on arrête de payer l'épicerie avec la carte de crédit», dit M. Racine.
En 2017-2018, la commission scolaire pourrait ainsi être en mesure de rembourser en partie sa dette accumulée, qui sera estimée à un peu moins que 4 M$. Tout ça grâce à un contrôle serré des dépenses et au «plan d'optimisation» (des coupes) adopté en 2015.
Éric Racine mentionne que les frais d'administration de Val-des-Cerfs diminueront aussi en 2016-2017, passant de 4,43 % à 4,25 % de son budget de 182 164 294 $. Une réussite, dit-il, compte tenu de toutes les coupes imposées au monde de l'éducation depuis une dizaine années.
Le compte de taxes scolaires de Val-des-Cerfs sera acheminé au début de juillet.