«Avec les contraintes qu'on avait, avec la réalité de notre milieu, je suis content du budget», soutient le maire Pascal Russell. Derrière lui, on aperçoit les conseillers Roger Bernier et Paul-Éloi Dufresne, qui se sont opposés à l'adoption des prévisions budgétaires et du plan triennal d'immobilisations 2014, hier soir.

Baisse de taxes minime à Waterloo

Les Waterlois ont droit cette année à une version presque identique de leur compte de taxes de l'an dernier. Le taux de base demeure inchangé à 0,87$ par 100$ d'évaluation.
«Avec les contraintes qu'on avait, avec la réalité de notre milieu, je suis content du budget. On n'alourdit pas le fardeau des citoyens, laisse entendre le maire Pascal Russell. On veut minimaliser l'impact financier et poursuivre notre développement.»
Depuis quelques années, Waterloo facture ses services municipaux par porte, plutôt que de les calculer en fonction de l'évaluation foncière. Ces services varieront légèrement - de 232$ à 236$ pour la taxe d'eau, de 130$ à 160$ pour la taxe d'égout, de 73$ à 50$ pour la taxe de recyclage, de 136,75$ à 145$ pour la taxe de police et de 133$ à 110$ pour la taxe de prévention des incendies -, mais au bout du compte, le total sera sensiblement le même. Les tarifs pour les ordures (95$) et les écocentres (45$) restent au beau fixe.
Tous les détails dans notre édition de mercredi