« Savoir qu’on reconnaît le travail qu’on a fait depuis 30 ans dans notre communauté, c’est très agréable », a laissé savoir Hélène Levasseur, propriétaire du verger Au cœur de la pomme.

Avoir sa région à cœur

Des entrepreneurs de la région seront les vedettes de trois épisodes de la deuxième saison de l’émission De par chez nous, diffusée sur la chaîne spécialisée Unis TV.

Le concept de l’émission est simple : faire découvrir aux téléspectateurs des entrepreneurs qui, après avoir connu la vie en ville, ont choisi de s’établir en région et de s’y lancer en affaires.

L’épisode du 23 janvier amènera l’auditoire à Frelighsburg, à la rencontre de la famille Levasseur, propriétaire du verger Au cœur de la pomme.

« Un des critères qui nous intéressait dans la sélection des entreprises, c’est que les propriétaires soient impliqués au niveau communautaire et aient un impact sur les gens autour d’eux », explique Michèle Huot, coordonnatrice de production chez Saturne 5.

Le verger Au cœur de la pomme était déjà dans la mire des recherchistes depuis la première saison de l’émission. « J’étais surprise et honorée d’avoir été choisie. Savoir qu’on reconnaît le travail qu’on a fait depuis 30 ans dans notre communauté, c’est très agréable », laisse savoir Hélène Levasseur.

Savoir d’où l’on vient

En achetant une maison en campagne, Hélène et Steeve Levasseur ne se doutaient pas qu’ils tomberaient en amour — et dans les pommes ! — avec la région de Frelighsburg. En 1990, le couple délaisse sa maison au centre-ville de Montréal pour s’installer à temps plein à Frelighsburg, où il restaurera le domaine qu’il a acquis. 

« Il faut savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va, lance Mme Levasseur. Conserver le patrimoine de nos bâtiments nous garde en contact avec ce qui s’est passé avant. » Mme Levasseur souhaite ainsi léguer à ses enfants l’histoire du domaine familial et son goût pour le patrimoine.

Le goût des gens

L’implication dans sa communauté a toujours été importante pour Mme Levasseur. Elle a d’ailleurs grandement contribué à la fondation du Festiv’Art et du TAC (Tourisme–Art–Commerce) de Frelighsburg. 

En région, elle se réjouit de pouvoir profiter des grands espaces. « Le rythme de vie est différent et il y a plus d’entraide. »

Depuis 10 ans, le village de Frelighsburg­ se revitalise grâce à l’arrivée d’une communauté plus jeune et plus conscientisée sur les enjeux environnementaux, fait-elle valoir. « Cette nouvelle ruralité amène des enfants dans notre école rendant le village plus dynamique et vivant. »

Dunham et Cowansville

Le diffuseur Unis TV, une chaîne francophone diffusée partout au Canada, a confié le mandat à la boîte de production Saturne 5 de produire une émission mettant en lumière les régions du Québec. Deux autres épisodes porteront sur des entrepreneurs de la région, alors que l’équipe de De par chez nous s’arrêtera au Petit marché fermier et au Café Dunham­ le 13 février ainsi qu’au vignoble La Grenouille­ de Cowansville le 13 mars. 

L’émission est diffusée les mardis à 20 h 30.