Les résidants du secteur des rues Vittie, Kent et Glen seront informés en janvier des détails du chantier de reconstruction des infrastructures urbaines, qui inclut l'aménagement d'une piste multifonctionnelle.

Autre projet de piste multifonctionnelle à Granby

La Ville de Granby profitera des travaux de reconstruction des infrastructures municipales dans les rues Vittie, Kent et Glen pour poursuivre en 2017 son plan de mobilité active avec l'aménagement d'une piste multifonctionnelle. Les résidants du secteur seront informés des détails de ce projet en janvier, a annoncé le maire Pascal Bonin.
« C'est sur le plan de mobilité active. Ce n'est pas une surprise. La carte est sur le site web de la Ville. Personne ne va dire que c'est improvisé », a fait valoir le maire en entrevue à La Voix de l'Est
En fait, la rue Vittie n'est pas dûment identifiée dans le plan de mobilité active de la Ville. Mais un lien est « à l'étude » dans le secteur, de façon à joindre le réseau projeté de la rue Mountain et le réseau existant de l'Estriade, est-il indiqué. 
Visiblement, l'administration municipale ne souhaite pas reproduire le scénario de la rue Léger, où l'aménagement d'une piste multifonctionnelle a soulevé l'ire des résidants du secteur et fait couler beaucoup d'encre au cours de l'été et de l'automne. Alors que les détails du projet ont été présentés en juin aux résidants de la rue Léger, ceux de la rue Vittie seront rencontrés au tout début de l'année, soit quelques mois avant le début des travaux. 
« C'est vraiment de bonne heure », estime le maire. Mais, pour l'heure, celui-ci préfère ne pas trop commenter la forme que prendront les nouveaux aménagements. Il préfère en discuter avec les citoyens. 
Détail important : la raison de ce chantier, qui bénéficie d'un budget de 1,6 million $, est d'abord et avant tout la reconstruction des infrastructures urbaines (aqueduc, égout) sur des sections des rues Vittie, Glen et Kent.
Projeté 
Selon le sommaire décisionnel remis aux élus, dont les médias ont obtenu copie, la réfection projetée de la rue Vittie, selon l'option retenue par le comité de développement urbain, prévoit l'aménagement d'une piste bidirectionnelle du côté est, séparée par une bordure de béton des voies de roulement. Le stationnement ne serait donc plus permis que d'un côté de la rue. 
Il est aussi prévu de fermer l'intersection en K des rues Vittie, Belmont et Marquis. De ce fait, la rue Vittie serait appelée à rétrécir à cet endroit. Une mesure de modération de vitesse y serait aménagée. 
Une piste cyclable de 3,5 mètres de largeur, délimitée par des bollards, serait en outre aménagée de façon temporaire entre la rue Mountain et Marquis, en attendant le réaménagement complet de la rue Vittie, toujours selon le sommaire décisionnel. 
Peu de changement prévu pour la rue Glen, si ce n'est que la rue passerait de 10 mètres à 9 mètres de largeur et que le stationnement ne serait plus permis que d'un côté. Les trottoirs de chaque côté de la rue demeurent en place, car il s'agit d'un lien direct avec l'école Saint-Bernard.
La situation est similaire pour la rue Kent. Le stationnement ne serait dorénavant plus permis qu'un d'un côté de la rue. Il est en outre prévu de n'aménager qu'un trottoir, du côté est.
« Je pense que quand on remet en place des infrastructures pour les 40, 50 prochaines années, il faut quand même, comme conseil municipal, se demander s'il y a des améliorations à faire côté sécurité, mobilité, etc. Il y a un ensemble de facteurs qu'il faut qu'on regarde », fait valoir le maire Bonin.