Attention aux autobus scolaires

Les policiers de la Sûreté du Québec de l’Estrie ont mené l’opération « Quand c’est jaune tu ralentis », jeudi.

Les agents de la paix ont porté une attention particulière aux zones scolaires où les enfants circulent et visaient à rappeler aux automobilistes de faire attention à cette clientèle vulnérable, qu’ils marchent pour se rendre à l’école ou qu’ils arrivent en autobus scolaire. 

La question du respect des feux intermittents rouges des autobus scolaires revient année après année alors que les conducteurs doivent s’arrêter à cinq mètres de l’autobus afin de permettre aux enfants de sortir et traverser la rue en toute sécurité. Chaque année, des automobilistes font fi de ce règlement du Code de la sécurité routière. 

Encore jeudi, des constats d’infraction ont été donnés, notamment à Waterloo où les policiers ont déployé cette opération, indique Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ en Estrie. Si un automobiliste ne s’arrête pas devant ou derrière un autobus, dont les feux sont en marche, sauf si un terre-plein le sépare de l’autobus, il s’expose à une contravention de 200 à 300 $ et à 9 points d’inaptitude en plus de voir le coût de son permis de conduire augmenter.