Les élus de Farnham siègeront à nouveau dans la salle du conseil municipal dès la prochaine séance, le 3 août prochain.
Les élus de Farnham siègeront à nouveau dans la salle du conseil municipal dès la prochaine séance, le 3 août prochain.

Assistance réduite à la salle du conseil de Farnham

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Farnham se prépare au retour des assemblées dans la salle du conseil municipal. Dès la prochaine séance, seulement 19 citoyens seront acceptés afin de respecter la règle de distanciation physique de deux mètres, a fait savoir la direction générale de la Ville.

Depuis le début de la pandémie, les séances se déroulent en visioconférence, alors que chaque élu travaille de la maison. Elles sont d’ailleurs diffusées simultanément sur la chaîne Youtube de la municipalité.

Or, l’assouplissement des restrictions gouvernementales permet maintenant à la Ville d’ouvrir les portes de son hôtel de ville. Les citoyens peuvent d’ailleurs s’y rendre, sur rendez-vous, pour une consultation avec les différents services.

«Ça se passe bien, mentionne Yves Deslongchamps, directeur général de la Ville de Farnham. On a quelques visites, mais les gens ont pris l’habitude de faire leurs choses à distance, par téléphone, par courriel ou sur internet.»

La prochaine séance du conseil, le lundi 3 août à 19h, se déroulera dans la salle de l’hôtel de ville. Une vingtaine de citoyens assistent habituellement aux séances. La direction s’est assurée que la distance de deux mètres soit respectée entre chaque citoyen, ce qui signifie qu’un maximum de 19 personnes — en plus des élus, du personnel administratif et des membres des médias — seront autorisées à entrer.

«À 18 h40, je vais ouvrir la porte et je vais laisser entrer les 19 premières personnes, puis je vais fermer la porte malheureusement, indique M. Deslongchamps. Ça fait partie de la nouvelle réalité. C’est la même chose dans les commerces. Il y a un maximum de personnes à respecter.»

Chaque citoyen devra également porter un masque. Ce n’est qu’une fois assis qu’il sera autorisé à le retirer.

Même si les séances seront ouvertes au public, la diffusion simultanée sur internet se poursuivra. Ce sera d’ailleurs une option pour les citoyens qui voudraient être présents à l’hôtel de ville, mais qui, faute de place, ne pourront y être.