L’Assemblée générale annuelle de l’Organisme de bassin versant de la Yamaska aura lieu virtuellement le jeudi 11 juin. Sur la photo: le directeur général de l’OBV Yamaska, Alex Martin.
L’Assemblée générale annuelle de l’Organisme de bassin versant de la Yamaska aura lieu virtuellement le jeudi 11 juin. Sur la photo: le directeur général de l’OBV Yamaska, Alex Martin.

Assemblée spéciale pour l’OBV Yamaska: «Beaucoup d’eau est passée sous les ponts»

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
L’Assemblée générale annuelle de l’Organisme de bassin versant de la Yamaska aura lieu de façon virtuelle, le jeudi 11 juin, à 16h. Cette année, l’assemblée revêt par ailleurs un caractère spécial, puisque l’organisation fête ses 20 ans d’existence.

«Beaucoup d’eau est passée sous les ponts ces deux dernières décennies. Bien que nous ne puissions nous rassembler à ce moment-ci pour marquer cette fête et parler de nos réalisations, nous nous reprendrons plus tard, soyez-en assurés, quand cette crise de santé publique sera derrière nous», indique par voie de communiqué le président du conseil d’administration, Stéphane Mailloux.

Lors de cette rencontre, le bilan des activités de 2019 faisant état des nouveaux projets, ainsi que de la progression de ceux en cours, sera présenté. Aussi, le dévoilement du plan stratégique 2019-2023 permettra aux membres de prendre conscience de l’importante croissance que connaît l’organisation depuis quelques années.

De plus, les rapports financiers seront présentés et les membres procéderont à des élections. Rappelons que seuls les membres de l’OBV Yamaska ont le droit de vote lors de l’Assemblée.

La réunion sera accessible à partir d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un téléphone, et demande une inscription préalable, via le site web de l’Organisme de bassin versant de la Yamaska, www.obv-yamaska.qc.ca.

«Le travail se poursuit à l’OBV malgré la crise actuelle. Les employés ont pu continuer leur travail à partir de la maison. Si bien qu’aucun projet n’affiche de retard important», informe Stéphane Mailloux, qui annonce également la reprise des travaux de plantation de bandes riveraines depuis deux semaines.