Des aspirants reporters du volet artistique des camps de jour de la Ville de Granby ont sillonné la rue Principale, calepin en main, afin de couvrir la Fête des mascottes. Voici le fruit de leur travail !

Aspirants reporters à la fête des mascottes

La Voix de l’Est a reçu cette semaine la visite d’aspirants reporters du volet artistique des camps de jour de la Ville de Granby. Profitant de leur passage, nous leur avons confié une assignation. Ils ont sillonné la rue Principale, calepin en main, afin de couvrir la Fête des mascottes. Voici le fruit de leur travail !

Les mascottes parmi nous

Des archéologues de Granby ont découvert un œuf de mascotte près de l’église Notre-Dame .

Maïka, une aide-mascotte, nous a expliqué que les mascottes, qui sont apparues en même temps que les dinosaures sont disparus, pondent leur œuf sous les chapeaux multicolores, que celui-ci mesure près d’un mètre cinquante et qu’il est multicolore. Il sera visible exclusivement lors de la parade de ce dimanche 22 juillet, dès 11 h 00.

Il y a présentement à Granby une cinquantaine de mascottes et nous soupçonnons qu’il y en aura une de plus lors de l’éclosion de l’œuf.

Jérémi, un accompagnateur de mascottes, nous a par ailleurs expliqué que ce n’est pas difficile d’aider les mascottes : son travail se résume à porter l’eau.

Les mascottes, quant à elles, trouvent qu’il fait chaud. Sarah, une autre accompagnatrice, a rajouté qu’ils [les accompagnateurs] éclosent en même temps que leur mascotte respective. Élody Jasmin, Milane Cirnigliaro, Anne Godard et Daphné Maillé-Gauthier

Opportunité pour les commerçants

Grâce à la Fête des mascottes, les commerçants font plus de ventes.

Il fait chaud et les commerçants installent leurs produits à l’extérieur tandis que les mascottes affluent et que les familles viennent y passer la journée. Peu importe ce qui vous intéresse, les commerçants se feront un plaisir de vous accueillir avec leur plus beau sourire.

Parmi eux MangeZen, un restaurant populaire pour ses Bubble Teas, affirme doubler ses ventes. Fay With Love a constaté pour sa part que le festival représentait le quart de ses ventes annuelles. 

Le restaurant Shish Taco, positionné sur la rue Principale, en est quant à lui à sa première année à la Fête des mascottes. Ce restaurant sert principalement de la nourriture libanaise et mexicaine, soit des plats riches en saveurs !

Cette fête est aussi une bonne manière de se faire connaître pour les entreprises en ligne. C’est notamment le cas de Création Maude, une boutique de bijoux prêts-à-porter.

Un autre commerce, Super Dips, est lui aussi venu se faire connaître lors du festival en offrant aux visiteurs des tartinades et des vinaigrettes. Cet événement donne à cette compagnie principalement active en ligne une belle visibilité et lui permet de discuter avec les clients.

En résumé, le festival offre pour ses visiteurs un nombre important de commerces et une variété de nourriture tout en permettant une visibilité unique dans l’année des commerçants. Livia Bernard, Jeanne Marchand et Mia Desilets

Une fête familiale

Il s’agit à première vue d’une fête pour enfants, mais elle est plus que ça .

Il s’agit d’un événement rassembleur. « C’est plus qu’une vente-trottoir, c’est du plaisir et du divertissement », explique la page officielle de la fête. Il s’y trouve des activités, des kiosques, des artistes et, bien sûr, des mascottes par dizaines qui interagissent avec les visiteurs.

Le groupe de journalistes du Club Vacances Jeunesse de Granby s’est interrogé sur l’opinion que le public avait du festival. Lors de leur passage sur place, mercredi et jeudi dernier, ils ont questionné de nombreuses familles sur la raison de leur venue. « [Nous] promener et voir du monde et les mascottes », s’est exclamée Edith. 

« Le magasinage, les mascottes, les jeux gonflables pour les enfants et les spectacles, a ajouté Ricardo, croisé sur la rue Principale. C’est une fête familiale, c’est parfait pour tous les âges. »

Tandis que certaines personnes s’entendaient pour dire que la Fête des mascottes s’addresse à tous, d’autres étaient d’avis que le festival est pour les enfants plus que pour les adultes.

Mais bien qu’il y ait des opinions divergentes quant à l’événement, la majorité le voit comme « un moment joyeux », indique un accompagnateur de mascottes. Maria José Velasquez, Zak Girard-Desmarais et Mathieu Laliberté