Le maire de Cowansville Arthur Fauteux ne sera pas sur les rangs pour solliciter un 6e mandat. Il a annoncé vendredi son retrait de la vie politique en novembre.

Arthur Fauteux tirera sa révérence en novembre

Les citoyens de Cowansville auront un nouveau maire en novembre. Après 19 ans à la mairie, Arthur Fauteux quittera ses fonctions. La maladie aura eu raison de sa volonté de poursuivre son parcours politique.
Une conférence de presse était prévue à 11 h vendredi pour que M. Fauteux annonce son départ, mais elle a été annulée en raison de son état de santé. Il a été hospitalisé la veille en raison d'une forte fièvre. Mercredi, il avait subi des traitements de chimiothérapie pour le cancer du sang qui le poursuit depuis quelques années.
« Ça allait assez bien dans la journée, mais pas en soirée. Mes médecins m'ont dit que si j'avais de la fièvre, je devais aller à l'hôpital. Ils m'ont mis en isolation, m'ont mis un soluté. Là, je dois passer des tests d'oncologie », a-t-il expliqué d'une voix saccadée à La Voix de l'Est en matinée. « Ce n'est pas la première fois que ça arrive après un traitement », a-t-il indiqué.
Depuis 2012, M. Fauteux souffre d'un lymphome. Ce cancer s'en prend aux globules blancs dans son sang, réduisant leur nombre. L'homme de 70 ans a subi des traitements aux Fêtes, mais ceux-ci n'ont pas permis de chasser la maladie. Les médicaments utilisés l'affectent également, plombant­ son énergie.
Jeudi, fidèle à son habitude, le maire s'est pointé très tôt le matin à l'hôtel de ville. « Il avait bonne mine. Il m'a dit qu'il pensait couper son gazon. Je lui ai dit de prendre ça relaxe. Il est revenu en après-midi. Je me doutais qu'il l'avait fait. "Seulement le trois quart", qu'il m'a dit. Il est comme ça Arthur ; c'est un gars intense et travaillant. Il est très têtu aussi », souligne Claude Lalonde, directeur général de la Ville. Au fil des ans, les deux hommes ont développé­ une grande complicité.
M. Fauteux tenait à annoncer son départ dans la maison des citoyens. « Je voulais le faire là, avec les employés et la direction générale, avec mes amis et mes collaborateurs. J'ai eu beaucoup de plaisir à travailler avec eux. C'est dommage que ça se fasse comme ça », nous a-t-il confié vendredi.
Un long parcours
Lorsqu'il quittera la mairie au terme des élections du 5 novembre, M. Fauteux aura cumulé près de 28 ans au conseil municipal. Il a occupé la fonction de conseiller pendant 8 ans (1986-1994). En 1994, il a tenté sans succès de déloger le maire Jacques Charbonneau­. La deuxième fois fut la bonne alors qu'il a remporté la victoire en 1998 face au maire sortant. Il a été réélu sans opposition en 2002 et 2005. En 2009, il a conservé son poste devant André Leroux en récoltant 63 % des voix. Il a fait de même en 2013 en battant Guy Patenaude­ avec l'appui de 72 % des électeurs, s'assurant ainsi d'un cinquième­ mandat.
Notons que seul Roland Désourdy aura présidé le conseil municipal de Cowansville­ plus longtemps que M. Fauteux­. M. Désourdy a occupé la fonction­ de 1955 à 1975.
M. Fauteux est également préfet de la MRC Brome-Missisquoi depuis l'année 2000.
Ce n'est pas par manque de volonté que M. Fauteux se retire de la vie politique. « J'ai encore du gaz dans le réservoir, mais l'indicateur de carburant ne fonctionne pas », nous a-t-il dit dans une autre de ses belles métaphores dont seul lui a le secret.