Le projet de construction des Équipements Ault est estimé à environ deux millions de dollars.

Arrivée des Équipements Ault à Waterloo

Le parc autoroutier de Waterloo s’enrichira d’un nouveau joueur, avec l’arrivée prochaine des Équipements Ault ltée, une entreprise spécialisée dans l’assemblage et la vente de machinerie lourde.

Située à Laval actuellement, la compagnie est le fournisseur exclusif pour le Québec des équipements ontariens McCloskey. Elle distribue notamment des concasseurs, tamiseurs, trommels et convoyeurs pour les carrières et les mines.

Déjà résidant de Bromont, le propriétaire Jackson M. Ault a choisi de quitter la Rive-Nord de Montréal pour installer son entreprise plus près, à Waterloo. « Plusieurs employés habitent à Sherbrooke. Et la Ville a été accommodante avec nous », dit-il.

La proximité de l’autoroute des Cantons-de-l’Est et la possibilité de s’afficher en bordure de la voie rapide auraient aussi penché en faveur de Waterloo.

Les Équipements Ault ont acquis l’équivalent « d’un terrain et trois quarts » pour permettre un éventuel agrandissement, si le besoin se fait sentir au cours des prochaines années.

Les nouvelles installations couvriront 100 pieds sur 100 pieds. L’investissement est estimé à environ 2 millions de dollars par M. Ault.

Sur la recommandation du comité consultatif d’urbanisme (CCU) de Waterloo, la demande de construction a été acceptée par le conseil municipal cette semaine. « La promesse a été signée, les plans sont acceptés et la construction devrait commencer bientôt », indique le maire Jean-Marie Lachapelle.

Jackson M. Ault confirme que lui et son équipe devraient prendre possession de la nouvelle bâtisse dès le mois de septembre prochain.

Huit personnes travaillent pour l’entreprise, qui compte embaucher deux autres employés dès son implantation à Waterloo.

Prolongement de la rue Nadeau
L’arrivée de ce nouvel occupant dans le parc Horizon fait en sorte que la rue Nadeau devra être prolongée.

En 2017, un peu plus de 100 000 $ avaient été investis pour l’allonger de 150 mètres. Cette fois, la municipalité prévoit la développer sur 320 mètres de plus, pour une somme avoisinant 250 000 $. Le contrat pour les services professionnels dans ce dossier a été accordé, lors de la dernière séance du conseil, à la firme Tetra Tech au montant de 17 188 $.

À ce jour, le parc industriel autoroutier ne compte que l’entreprise Les Quais de l’Estrie.

Selon le maire Lachapelle, une autre industrie aurait démontré de l’intérêt pour s’installer sur le site. Des discussions sont en cours en ce sens.