Cinq entreprises-écoles ont présenté leurs produits lors de la foire commerciale du programme J’entreprends la relève aux Galeries de Granby, de vendredi à dimanche.
Cinq entreprises-écoles ont présenté leurs produits lors de la foire commerciale du programme J’entreprends la relève aux Galeries de Granby, de vendredi à dimanche.

Apprendre l’entrepreneuriat au secondaire

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
Il n’y a pas d’âge pour se lancer en entrepreneuriat et les jeunes qui participent au programme J’entreprends la relève l’ont bien compris. Ils tenaient une foire commerciale aux Galeries de Granby de vendredi à dimanche.

Ce programme permet aux jeunes de cinquième secondaire de différentes écoles de la région de mettre sur pied une entreprise de A à Z.

« Dans un laps de temps d’un an, on crée un produit, on le développe et on le commercialise », explique Olivier Girard, responsable des finances dans l’entreprise InAIRgy, qui produit des objets en plastique biodégradable à partir d’une imprimante 3D qui fonctionne jour et nuit.

Chaque membre de l’équipe se voit confier une responsabilité parmi la gestion des finances, la production, le marketing et la présidence. Ils sont ensuite accompagnés dans l’aventure par des entrepreneurs établis dans la région.

« C’est vraiment une belle expérience, affirme Olivier Girard. Ça permet de valider son intérêt. Par exemple en finances, j’ai appris à calculer les entrées et sorties d’argents et les seuils de rentabilité. Je ne connaissais pas ces notions-là et ça me permet de me demander si j’aimerais ça avoir un travail dans le domaine des finances ou de l’entrepreneuriat. »

Cinq entreprises-écoles s’étaient rassemblées au coeur des Galeries de Granby pour vendre les produits qu’ils ont développés au cours de l’année : tampons démaquillants réutilisables, planches à découper et sous-verres en bois, savons et supports à téléphone étaient proposés.

« La foire commerciale constitue une étape importante pour les entrepreneurs étudiants qui doivent mettre en pratique leurs techniques de vente », a indiqué Marjolie Gaudreau, coordonnatrice aux programmes pour J’entreprends la relève, par voie de communiqué.

Cet événement charnière du processus permet aussi d’évaluer les participants en vue du gala Les prix de la relève entrepreneuriale, qui aura lieu le 29 mai.

« Si notre plan publicitaire se démarque, par exemple, on peut être récompensé », précise le jeune entrepreneur Edouard Larouche.

À la fin de l’année scolaire, ils ont l’opportunité de liquider l’entreprise et de faire un profit sur le 325 $ déboursé pour intégrer le programme en début d’année.

Les jeunes entrepreneurs d’InAIRgy comptent plutôt racheter les parts des autres actionnaires pour poursuivre le développement de leur compagnie au-delà du bal des finissants.