Anthony Tristan Bernard coupable de meurtre au 1er degré

Le verdict est tombé à 11h38. Anthony Tristan Bernard a été trouvé coupable vendredi du meurtre prémédité de son père, Alain Bernard, un crime commis en 1987 à Granby.
L'homme de 48 ans, qui était jadis une femme, se voit donc automatiquement condamné à la prison à vie. En vertu des loi qui prévalaient en 1987, il pourra toutefois demander une réduction de sa période d'inéligibilité à la libération conditionnelle après 15 ans d'incarcération. Normalement, ce délai est de 25 ans.
 
À l'audition du verdict, M. Bernard a laissé entendre un râle de douleur. Il s'est ensuite appuyé sur la balustrade du box des accusés et s'est mis à sangloter.
 
Ses deux complices, son cousin Patrice Bernard et Alain Béliveau, ont déjà été condamnés pour ce crime lors de deux procès distincts s'étant tenus à Granby.
 
Tous les détails dans La Voix de l'Est de samedi.