Sarah Demers Pearson, qui était derrière la pétition pour permettre l’accès aux chiens dans les parcs municipaux, a salué la décision de la Ville.

Animaux dans les lieux publics: Waterloo revoit sa règlementation

La Ville de Waterloo a décidé d’assouplir sa politique envers les animaux dans les endroits publics. À l’exception de la plage municipale et du parc des Saules, les chiens en laisse seront désormais tolérés dans tous les parcs de Waterloo.

C’est à la suite des démarches de la citoyenne Sarah Demers Pearson, qui a fait circuler une pétition pour permettre l’accès aux parcs municipaux pour les chiens, que la Ville de Waterloo a décidé de changer — ou de « relire » — sa règlementation concernant les animaux domestiques. Dans un communiqué publié mercredi, la mairie indique en effet que le règlement 04-701-1 a été « réanalysé ».

Ce faisant, il sera permis aux citoyens d’amener leurs animaux dans les lieux publics où aucune signalisation n’interdit leur présence.

Selon le directeur général de Waterloo, Louis Verhoef, il ne sera pas nécessaire de modifier la règlementation actuelle. « J’ai vérifié avec un avocat et son interprétation était également que si on l’indiquait dans certains parcs et que dans d’autres parcs il n’y avait d’affichage, ça voulait dire que ce n’était pas interdit. »

Même règlement
Le maire de Waterloo Jean-Marie Lachapelle explique que l’avis public émis le 10 juillet dernier rappelant l’interdiction des animaux dans les parcs s’adressait essentiellement aux maîtres laissant leur compagnon canin en liberté.

« La majorité des gens s’occupent bien de leurs animaux, mais les règlements, ça s’adresse souvent à la minorité », estime M. Lachapelle.

Il tenait également à souligner que ce type de politique existe depuis toujours dans la plupart des villes au Québec et que Waterloo n’est pas un cas unique.

De l’avis de tous les acteurs interrogés, il ne s’agit pas d’un changement profond, puisque la Ville a une tradition de tolérance envers la présence des chiens dans les parcs municipaux depuis de nombreuses années.

Le règlement sur les pistes cyclables (gérées par la CARTHY) qui traversent les parcs municipaux reste toutefois inchangé.

Table de concertation
La décision de la municipalité est saluée par Sarah Dermers Pearson, dont la pétition compte maintenant plus de 800 noms.

« Je trouve que c’est vraiment intéressant comme réaction. De se fixer comme objectif de réviser la règlementation à plus long terme, c’est signe que ça s’en va dans la bonne direction. Il ne faut pas crier victoire trop rapidement parce que la règlementation est toujours en place, mais la réaction de la Ville est vraiment encourageante. »

Une table de concertation est également prévue à l’automne pour faire le tour de la question. « On va inviter les gens à se rendre à l’hôtel de ville pour discuter de ce règlement, ceux qui ont des animaux, mais on veut également entendre ceux qui n’en ont pas », souligne le maire de Waterloo, qui a personnellement invité Mme Demers Pearson à siéger à cette rencontre.

Aucune date n’est encore arrêtée pour la tenue de celle-ci.

« Pour l’instant les gens sont en vacances et on a d’autres chiens à fouetter ! » blague Jean-Marie Lachapelle.